Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 23:35

 

 

 

Avec le limogeage lundi 16 juillet du second « demi-dieu » de Bangui, Firmin Findiro ministre de la justice chargé de la moralisation et Garde des Sceaux officialisé par un décret lu sur les antennes de Radio Centrafrique, les Centrafricains apprenaient également par la lecture d’un autre décret que le Directeur général de la police, un certain Henri Wanzin Linguissara, était aussi relevé de ses fonctions.

Interrogés par la rédaction de C.A.P, plusieurs banguissois n’ont pas manqué d’exprimer ouvertement leur joie quant au sort fait à ce gendarme devenu DG de la police pour sa servilité à la bozizie. Sieur Linguissara se vantait de n’avoir de compte à rendre qu’à Bozizé seul. Le voilà bien récompensé pour les nombreux services rendus à la mauvaise cause de la bozizie.

Malgré son zèle, selon nos informations, Francis Bozizé imputerait au DG de la police un certain laxisme de la police des frontières à l’aéroport Bangui-Mpoko qui laisserait trop facilement prendre leur avion certaines personnes, surtout ces derniers temps avec l’affaire Ndoutingaï. C’est le cas du commandant Martin Ouanti, frère aîné de Ndoutingaï au domicile duquel Francis Bozizé aurait envoyé des militaires mais pour seulement apprendre que celui-ci venait de partir pour des vacances en France. Son chauffeur fut néanmoins arrêté.

Ceci étant, nous publions ci-dessous les photos du chantier de l’immeuble en construction appartenant au désormais ex-DG de la police, sis en plein quartier Benz-vi à Bangui. Non ! Ce n’est pas une annexe de l’hôtel de pur style hollywoodien du milliardaire de Boy-Rabe. C’est le chantier de la villa d’Henri Wanzin Linguissara. Voilà au moins un à qui le régime Bozizé a rendu service et qui a su en profiter.

A en juger par l’énormité du chantier, il est difficilement concevable que le salaire, fût-il d’un DG de la police à Bangui, ait pu permettre l’édification d’un tel immeuble. Cette construction, on peut l’affirmer sans se tromper, est indiscutablement le fruit de la corruption et des prébendes liées à l’exercice de la fonction de DG de la police en bozizie. Tout Bangui en parle mais ce n’est pas le motif du limogeage de l’intéressé ! C.A.P vous en publie les photos. Un véritable scandale !  Il faut qu’un jour en Centrafrique, ce type d’enrichissement dit « sans cause » prenne fin. L’Etat doit saisir et mettre en vente ce genre de villa.  

La Rédaction de C.A.P

 

 

villa-Linguissara-Wanzin.JPG

 

 

 

 

 

villa-Linguissara-Wanzin-2-.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog