Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 01:24

 

 

 

cour const RCA

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 04 Juin 2011 14:43

La dernière décision de la Cour Constitutionnelle rendue vendredi 3 juin 2011 au sujet des contentieux électoraux des législatives du 23 janvier 2011, continue de faire des mécontents. C’est le cas du candidat indépendant Georges-Thierry VACKAT, déchu de la circonscription de Mongoumba (sud). Il  se dit lésé et promet d’introduire un recours en rectification conformément à l’Art. 76 de ladite Cour.

Selon Vackat interrogé par Radio Ndeke Luka, « l’article 16 de loi organique fixant le fonctionnement de la Cour Constitutionnelle est clair : lorsqu’une décision de la Cour est entachée d’erreurs matérielles susceptibles d’avoir une influence sur le jugement de l’affaire, la partie intéressée a le droit d’introduire devant cette juridiction un recours en rectification. Moi je compte utiliser ce droit de recours, si les gens restent dans leur logique, je saisirai la Cour Européenne des droits de l’Homme ».

« Ce n’était pas une surprise pour moi, je demande à mes électeurs de se calmer, car rien est encore perdu. Il y a beaucoup d’entorse par rapport à la saisine. Concernant les éléments du dossier, je suis vainqueur, les gens ont subi des pressions parce que tous les éléments versés au dossier n’ont pas été examinés », indique-t-il.

A l’issue de l’audience de la Cour Constitutionnelle du vendredi, Georges-Thierry VACKAT a été débouté au profit de son challenger de KNK Maître OPALEGNA.

A Bimbo I (sud de Bangui), MOLOMADON du KNK voit sa victoire annulée en faveur de l’indépendant Ghislain MOKAMANEDE. A Nanga-Boguila (nord-ouest), Maurice SARAGBA perd sa place à l’Assemblée Nationale au profit de son challenger Sylvain DAFONE. A Sossonakombo (ouest), le député élu au 1er tour, ayant été décédé, la Cour a exigé la reprise du vote.

Signalons que l’Observatoire National des Elections (ONE) a organisé vendredi un atelier à l’intention de ses membres. Une occasion d’évaluer les forces et faibles de l’observation des derniers scrutins en Centrafrique.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique