Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:19

 

 

Sylvain-Ndoutingai

 

23 janvier 2011  Journal des élections  

 

M. Michel Gbae, directeur de campagne d’Emile Gros Raymond Nakombo, candidat aux législatives à Berbérati 1, a annoncé, dimanche en début de soirée, que ce dernier déposerait dès le lendemain une requête devant la Cour constitutionnelle pour l’annulation du scrutin dans cette circonscription.

M. Gbae a justifié cette requêtes par de nombreuses irrégularités ayant entaché le scrutin. Il s’agit, selon lui, d’une prolongation injustifiée du scrutin, de la distribution anarchique de cartes d’électeur et d’intimidations attribuées à des éléments de sécurité.

Candidat à la présidentielle, M. Nakombo dispute le siège de député de Berbérati 1 à l’ancien président Ange Félix Patassé, également candidat à la présidentielle, et au lieutenant-colonel Sylvain Ndoutingaï, directeur national de campagne de François Bozizé et ministre d’Etat aux Mines et à l’Energie

 

NDLR : En effet selon plusieurs informations de sources concordantes, de nombreuses  irrégularités pour ne pas dire fraudes et graves intimidations armées de la part du candidat Ndoutingai, relevées par quasiment l’ensemble des représentants des différents candidats y compris celui du parti PNCN de Cyriaque Gonda, pourtant appartenant à la mouvance de Bozizé et du KNK, ont émaillé le scrutin à Berbérati 1 et imposent l’annulation pure et simple du vote dans cette ville. C'est l'ensemble des candidats sauf Bozizé et le KNK qui réclament l'invalidation du vote de Berbérati 1. 

 

 

Elections en Centrafrique l’opposition craint des fraudes

 

Par RFI 23 janv

Un million 800 000 électeurs centrafricains étaient appelés aux urnes dimanche 23 janvier pour le premier tour de la présidentielle et des législatives. Cinq candidats sont en lice pour la magistrature suprême dont le chef de l'Etat sortant François Bozizé. L’engouement a été particulièrement important ce qui a occasionné de nombreux dysfonctionnements et la contestation de la part des candidats de l'opposition.

Les électeurs de Bangui ont beaucoup râlé aujourd’hui. Ça s’était mieux passé lors du dernier scrutin en 2005, disaient-ils. Beaucoup n’ont pas trouvé leur nom sur les listes électorales alors qu’ils avaient en main leur carte.

Et cela n’a pas échappé aux observateurs indépendants qui assistent au dépouillement qui se fait à la bougie dans un climat en général serein. Les forces de l’ordre qui ont été plus discrètes qu’en 2005, sont postées devant les grilles des bureaux de vote qui sont pour la plupart fermés.

Les candidats de l’opposition ont dénoncé la pagaille qui, selon eux, a caractérisé la journée. La liste de leurs griefs est longue : bureaux fictifs, bureaux déplacés, bureaux supprimés, listes truquées, cartes parallèles, procès-verbaux absents.

En revanche, le président sortant a affiché une arrogante sérénité à la sortie de son bureau de vote de Gobongo. François Bozizé a raillé tous ses contestataires. Il a déclaré : « Se plaindre, c’est leur spécialité ».

 

 

Fin du décompte des voix dans certains bureaux de vote de Bangui

23 janvier 2011 Journal des élections

Le décompte des voix a déjà pris fin dans certains bureaux de vote de Bangui où les opérations se sont déroulées à peu près normalement. C’est le cas au centre de vote du Barc, près du camp Béal (siège du ministère de la Défense) et de la caserne du bataillon de soutien et des services, où, à 20h, les membres des bureaux finissaient de remplir les procès-verbaux de dépouillement.

Les résultats provisoires disponibles au bureau numéro 1 laissent apparaître dans le désordre :

Pour la présidentielle, François Bozizé (358voix), Ange Félix Patassé (29voix), Jean-Jacques Demafouth (17 voix), Emile Gros Raymond Nakombo (34 voix), Martin Ziguélé (22 voix).

Pour les législatives, Jean-Baptiste Nouganga (député sortant PSD, 96 voix), Bornou Nathalie (indépendante, 10 voix), Lengbé Christian Serge (KNK, 274 voix), Siotènè Judas Christine (Indépendante, 10), Darlan Ghislain (NAP, 11 voix), Sama Armand Dieudonné (indépendant, 8 voix), Sama Thierry (MLPC, 14), Dacko Isabelle Lucie (MDD, 21 voix).

Aucune indication relative au nombre d’inscrits dans le bureau concerné n’a été fournie par les assesseurs.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique