Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 01:41

 

 

assemblee nationale

 

A en juger aux termes de la lettre en date du 23 novembre 2011 qu’il vient d’adresser à son patron le ministre des affaires étrangères, le général Antoine GAMBI, dont C.A.P a pu se procurer copie, l’ambassadeur extraordinaire, Plénipotentiaire et Représentant permanent de Centrafrique auprès de la Confédération Suisse, Léopold Ismael SAMBA tire la sonnette d’alarme sur la situation qu’il traverse en ce moment.

 

En effet, depuis le mois de juin,  ce dernier n’a pas reçu le moindre crédit pour son fonctionnement courant. Résultat : l’électricité, le téléphone et son fax sont coupés. Sa voiture de commandement est en panne. Plus grave aussi, il a déjà accumulé plusieurs impayés de loyers de sa résidence, bref, une vraie galère…Avec ce régime actuel de Bangui, il faut être un ambassadeur vraiment très proche du cercle clanique de BOZIZE pour être à l’abri de difficultés financières. Seuls ceux en poste à Pékin, Washington et Paris doivent toucher du bois.

 

« Afin d’éviter le déshonneur auprès de nos partenaires » ose écrire Léopold Ismael SAMBA à sa hiérarchie mais feint-il d’ignorer que les autorités de Bangui qui n’en finissent pas de crier ces derniers temps à la vacuité des caisses de l’Etat, n’en sont plus à un déshonneur près tout en continuant à s’accrocher désespérément au pouvoir en dépit de leur évidente faillite. Après avoir contribué au pillage des caisses du trésor, le général Guillaume LAPO, en guise de prime au vol, vient  d’être promu Chef d’Etat-Major de l’armée.

 

Comme DG du Trésor, LAPO faisait sans aucun scrupule réparer les toilettes de son bureau à 10 millions de F CFA et se faisait acheter un véhicule de fonction à 149 millions de F CFA. Quant à BOZIZE, on sait maintenant qu’il avait nommé le même LAPO DG du Trésor pour mieux puiser dans les caisses. Joël SINFEI MOIDAMSE était chargé d’aller chaque semaine décharger les centaines de millions en espèces. Les preuves de ce pillage au plus haut niveau de l’Etat en bande organisée sont désormais disponibles et publiques. Centrafrique-Presse révèle les montants pompés en 2010 depuis maintenant sept semaines.

 

Quand dans un pays, la famine sévit, une vaste partie du territoire est occupée par des rébellions étrangères, les ponts et ouvrages d'art de la capitale s'effondrent les uns après les autres, tout cela, dans l'indifférence totale des autorités au pouvoir, ont-elles le temps de penser au sort, sans doute peu enviable d'un ambassadeur en Suisse, fût-il Leopold Ismael SAMBA ? Voilà hélas, les réalités de l'Etat fantôme centrafricain de François BOZIZE à l'heure actuelle....!

 

La Rédaction C.A.P

 

 

Lettre-Samba-Leopold-a-Gambi.JPGLettre-Samba-Leopold-a-Gambi-2-.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation