Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 17:41

 

 

 

Désiré Kolingba

 

Jeudi, 22 Septembre 2011 13:43

3 ans d’emprisonnement ferme. C’est le réquisitoire du 1er Substitut du Procureur du tribunal de grande instance de Bangui, ce 21 septembre 2011, dans l’affaire Ministère public contre les  partisans du Candidat Desiré Zanga Kolingba Bilal. Ils ont été arrêtés lors d’une manifestation visant à contester les résultats des législatives partielles du 4 septembre dernier, dans la deuxième circonscription électorale du 5e arrondissement de la ville de Bangui.

Ce sont au total 4 personnes à être concernées par le réquisitoire du 1er substitut du procureur du Tribunal de Grande Instance de Bangui. Parmi eux, le candidat suppléant  de Kolingba, Yvon Martial Nanassy.

Ils sont poursuivis pour 2 chefs d’accusations à savoir: Manœuvre de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles publics graves et la participation à une activité d’un groupement qui tend par ces conseils, instruction, consigne, à provoquer la désobéissance aux lois et règlement, à désobéir aux actes du gouvernement.

Dans son réquisitoire, le 1er Substitut du Procureur le Magistrat Gilbert Feïgoudozouï à fait savoir que les faits qui leur sont reprochés sont établis et demande au Tribunal de grande instance de Bangui, de les condamner à 3 ans d’emprisonnement ferme chacun, conformément aux articles 288 et 295 du code pénal.

Argumentation rejetée en bloc par la défense des prévenus. Selon maitre Albert Panda Gbianimbi, ses clients n’ont pas posé des actes de violence. Ils demandent à ce qu’ils soient purement et simplement relaxés, car selon lui, le dossier est vide.

L’affaire sera mise en délibérée le 28 Septembre prochain. Le tribunal ne s’est pas prononcé sur la demande de mise en liberté provisoire des prévenus, pourtant demandée par la défense

Dans cette affaire, Désiré Zanga Kolingba, le concerné est en cavale depuis plus de 3 semaines déjà. Selon plusieurs sources, il semble trouver refuge soit à Brazzaville au Congo, pour certaines, soit à Ndjamena au Tchad. L’ancien ministre chargé du secrétariat général du gouvernement serait recherché par les éléments de la gendarmerie pour sa responsabilité dans les manifestations.

 

NDLR : Certains observateurs à Bangui ne comprennent pas et ne trouvent pas non plus très digne de la part de Désiré Bilal Kolingba de prendre ainsi la poudre d'escampette et laisser ses partisans subir les affres du régime dictatorial de Bozizé.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique