Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 18:45

 

 

marché à bétail PK 12

Radio Ndéké Luka Vendredi, 03 Février 2012 14:08

La traque du général tchadien Baba Ladé prend une autre tournure à Bangui. Un éleveur peulh suspecté d’appartenir à la rébellion du Front Populaire pour le Redressement (FPR) a été abattu jeudi 2 février 2012, dans  le  7ème arrondissement de la ville de Bangui. Le crime a été commis par un élément de la garde présidentielle en poste dans cet arrondissement. Un autre peulh grièvement blessé et un autre porté disparu.

Dans les faits racontés par les témoins rencontrés sur les lieux du drame par Radio Ndeke Luka, ces éleveurs seraient suivis par certains habitants à la solde de ces hommes en uniforme.

Le crime odieux a été commis après que ces peulhs auraient vendus leurs bœufs et chercheraient à retourner dans leur campement d’origine situé à quelques kilomètres de l’arrondissement. Ils ont été interpelés par ces forces de l’ordre proches du président François Bozizé, avant d’ouvrir le feu sur eux.

Selon l’un d’eux qui a requis l’anonymat, « la traque de Baba Ladé est devenue une affaire de tous les peulhs. Or, nous n’y sommes pour rien. Nous ne sommes pas en paix, on ne comprend plus rien. Pourtant, nous sommes aussi des Centrafricains comme tout autre compatriote. Nous vivons ici depuis plus de 40 ans et avons nos progénitures sur ce territoire. Nous ne savons à quel saint nous vouer. La seule chose que nous exigeons est notre propre protection par le président de la République François Bozizé comme tous autres citoyens ».

La gendarmerie de Landja qui s’est dépêchée sur les lieux, a  ouvert une enquête pour rétablir la vérité.

Les opérations de la traque de Baba Ladé et ses hommes ont été lancées le 23 janvier dernier dans les villes de Ouandago (nord) et Gondava (nord) situées respectivement à 80 et 45 kilomètres de Kaga Bandoro contre les rebelles du FPR. Il s’agit des attaques conjointes armées centrafricaines et tchadiennes.

Toutefois, Baba Ladé court toujours.

 

NDLR : C’est bien ce qu’il fallait craindre. Baba Laddé est lui en cavale et ce sont de pauvres éleveurs Peuhls qui n'ont rien à voir avec le FPR qui trinquent à sa place. Non seulement les éleveurs Peuhls étaient déjà des victimes de Baba laddé et ses hordes qui les rackettaient et les dépossédaient de leurs bêtes et leur argent mais maintenant ce sont les éléments de la garde présidentielle de Bozizé qui s’en prennent à eux. Si on y ajoute les bombardements et exactions que subissent de l’armée tchadienne certains civils innocents de la zone des combats dénoncés sur RFI par Mgr Albert Vanbuel, évêque de Kaga-bandoro, la facture de cette opération de traque contre Baba Laddé  sera incontestablement élevée contrairement aux allégations de Firmin Findiro et Bozizé lui-même.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers