Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 23:09

 

 

 

Chine---RCA.jpg

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 14 Mai 2011 12:05

Le nouvel ambassadeur de Chine en Centrafrique, SUN HIACHAO a pris officiellement fonctions à Bangui. Il a organisé dans la soirée du 13 mai 2011, une réception à laquelle ont pris part la plupart des autorités du pays dont le chef de l’Etat, François Bozizé.

SUN HIACHIAO succède à SHI HU appelé à d’autres fonctions. Il est arrivé à Bangui depuis le 23 avril dernier. En portant un toast au cours de la réception, il a indiqué qu’«au cours de ces dernières années, les relations sino-centrafricaines se sont développées dans de bonnes conditions, caractérisées par l’égalité et confiance mutuelle sur le plan politique, de bonnes concertations et coordinations dans les affaires internationales et une coopération fructueuse dans les domaines économique, commercial, culturel, éducatif et sanitaire ».

SUN HIACHAO s’est dit par ailleurs très attaché à l’amitié entre la Chine et l’Afrique. Ainsi, sa mission en Centrafrique « est de renforcer davantage la confiance politique et les relations entre les deux pays ».

Le chef d’Etat centrafricain François BOZIZE et l’ambassadeur SUN HIACHIAO ont passé plus d’une heure  à huis clos pendant la réception. Cependant rien n’a filtré des entretiens entre les deux hommes. La Chine est présente en Centrafrique avec de nombreux projets de coopération. Il faut rappeler que l’exploitation du pétrole centrafricain dans la Vakaga (région du Nord avec Birao comme ville principale) est confiée à une société chinoise. Une entreprise chinoise vient également de finir la construction de « l’Hôtel des 500 chambres » à Bangui. Elle construit également l’hôpital de Bimbo, dans la banlieue de la capitale.

 

NDLR : C'est aussi sur la Chine que Bozizé compte pour faire éventuellement  face aux sanctions économiques qui pourraient être prises à l'égard de son régime en raison du hold-up électoral qui vient de se produire à l'issue de la mascarade du 23 janvier 2011 et du déficit de démocratie que connaît actuellement la RCA sous le pouvoir de Bozizé, situation qui vient de conduire l'UE a exiger l'ouverture d'un dialogue politique avec le gouvernement centrafricain au titre de l'article 8 de l'Accord de Cotonou. Ce qui est dommageable et regrettable avec la Chine, c'est qu'au lieu de développer l'amitié et la coopération multisectorielle avec la RCA et le peuple centrafricain, elle choisit de soutenir plutôt Bozizé et son régime KNK. Qu'en sera-t-il des rapports entre la Chine et la RCA lorsque Bozizé et le KNK ne seront plus au pouvoir car cela se produira bien un jour tôt ou tard ? C'est bien beau les tapis rouges qu'on ne cesse de dérouler en ce moment !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales