Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:20




 

Koaci.com Par Aghu Lomé  06/11/2009  11:13:02

Les Forces Armées Togolaises ont présenté le jeudi 05 novembre dernier, leur « Grand rapport » en Présence du chef de l’Etat. La cérémonie s’est déroulée pour une première fois à la Présidence de la République.

C’est au grand complet des officiers et en présence des généraux à la retraite que le contenu du « Grand rapport » des FAT a été présenté au Chef de l’Etat. Les officiers étaient tous en treillis. Une cérémonie qui rappelle de triste mémoire, celle de la présentation d’allégeance des militaires à Faure Gnassingbé, au lendemain du décès du feu Gnassingbé Eyadéma.

Les militaires dans leur rapport ont énuméré les actes posés par le Chef de l’Etat, qu’ils ont vivement salué. « Vos efforts contribuent à améliorer le cadre de travail des militaires ont-ils souligné avant d’ajouter, c’est avec beaucoup de peine que nous avons appris la tentative de coup d’Etat. Une action dont le but est de remettre en cause les réformes et les efforts de réconciliation », a déclaré Mba Koffi Batanta, porte-parole des FAT.

Les militaires confirment ainsi la tentative d’attentat à la sûreté de l’Etat, dont le principal accusé n’est autre que le demi-frère du Chef de l’Etat et ancien ministre de la défense nationale, Kpatcha Gnassingbé. Ce dernier est en détention depuis le 15 avril 2009, suite à son arrestation devant l’Ambassade des USA où il tentait de se réfugier.

Cette déclaration qui intervient au lendemain d’une conférence de presse au cours de laquelle les avocats de Kpatcha Gnassingbé, ont réfuté la thèse du complot et avancé plutôt celle d’une tentative d’assassinat de l’ancien député, sonne comme une réponse à la défense de Kpatcha Gnassingbé. Selon les avocats, l’ancien ministre de la défense les a mandatés pour initier une conciliation entre son frère de Chef d’Etat et lui.

On se demande dans ces conditions, quelle réponse le Chef de l’Etat fera à la demande de conciliation dont les avocats de Kpatcha Gnassingbé, ont saisi Mrg.. Nicodème Barrigah, président de la « Commission Vérité – Justice – Réconciliation ». Au demeurant, Me. Djovi Gally et consorts ont donné 10 jours à Faure Gnassingbé pour réagir. C’est donc avec beaucoup de curiosité que les Togolais attendront cette échéance.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE