Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 13:17

 

 

 

 

 

Mukwege_0.jpg


 

 

PARIS, 30 oct 2012 (AFP) - La ministre française de la Francophonie Yamina Benguigui a demandé mardi aux autorités congolaises de faire arrêter les auteurs de la tentative d'assassinat du Dr Denis Mukwebe, pionnier du traitement des femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC).

 

"J'en appelle aux autorités congolaises pour que cette odieuse tentative d'assassinat fasse l'objet d'une réaction immédiate et que les coupables soient activement recherchés et poursuivis", a déclaré la ministre déléguée, dans un communiqué.

 

"Je condamne avec la plus grande fermeté toute atteinte aux personnes et plus encore lorsqu'il s'agit des femmes et de ceux qui, comme le Dr Mukwebe, luttent contre ces viols et exactions faites aux femmes", a-t-elle ajouté.

 

Jeudi soir, quatre ou cinq hommes armés ont fait irruption chez le médecin et tué un homme qui s'interposait. Le Dr Mukwebe a pu s'enfuir et a échappé de justesse à cette agression.

 

Le médecin qui a reçu le prix de l'ONU pour les droits de l'homme, a quitté samedi la RDC pour le Burundi et pourrait être accueilli en Belgique.

 

"Son hôpital de Bukavu, grâce à la prise en charge de très nombreuses victimes de viols, est un bel exemple d'action concrète et réparatrice dans une région des Kivus, hélas tristement célèbre pour les multiples agressions sexuelles perpétrées par des groupes armés", a souligné Mme Benguigui.

 

"Plusieurs fois cité pour le prix Nobel de la paix, il incarne les plus belles valeurs d'humanisme et de défense des plus meurtris et notamment des femmes +butins de guerre+", a déclaré la ministre, rappelant qu'en mai, il avait participé au lancement de la campagne internationale pour mettre fin aux viols et à la violence ciblant les femmes, dans les situations de conflit.


"Nous sommes heureux d'apprendre qu'il est désormais en lieu sûr, et nous nous joignons aux autorités belges pour proposer notre aide si cela s'avérait utile", a indiqué Mme Benguigui.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE