Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 03:51

 

 

Dents-de-cibissi.jpg

 

N'DJAMENA (Tchad) - AFP / 28 février 2011 01h49 Le Mouvement patriotique du salut (MPS) du président tchadien Idriss Deby Itno et ses alliés obtiennent 133 des 188 sièges à l'Assemblée nationale à l'issue des législatives du 13 février selon les résultats provisoires annoncés lundi par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

"Il appartient au Conseil constitutionnel de confirmer ou d'infirmer ces résultats" provisoires, a souligné le président de la Céni Yaya Mahamat Liguita.

Le scrutin à la proportionnelle locale à un tour rend difficile le décompte exact des députés propres au MPS et ceux de ses alliés, mais selon des observateurs, le MPS devrait obtenir à lui seul une centaine de sièges. Les formations Rassemblement pour la Démocratie (RDP) de l'ancien président Lol Mahamat Choua et le VIVA-RDP de l'ancien Premier ministre Kasiré Coumakoye, qui présentaient des listes communes avec le MPS dans certaines circonscriptions obtiennent une dizaine de députés chacun, ces deux personnalités étant élues.

L'Union Nationale pour la Démocratie et le Renouveau (UNDR) de Saleh Kebzabo, élu député, se profile comme la plus grande formation d'opposition avec 11 sièges.

Les formations des opposants Wadal Abdelkader Kamougué et de l'opposant Ngarlejy Yorongar seront représentées à l'Assemblée.

Des résultats plus détaillés devraient être disponibles lundi dans la journée

Lors de la dernière législature, le MPS d'Idriss Deby au pouvoir depuis 1990 disposait de 112 des 155 sièges (le nombre de députés a été revu à la hausse). Le 1er tour de la présidentielle doit avoir lieu le 3 avril.

Le taux de participation est de de 56,6%, selon M. Liguita qui a précisé que sur les 101 partis politiques ayant présenté des listes, 16 ont obtenu au moins un député. 4,8 millions d'électeurs, sur une population de 11,1 millions de Tchadiens, étaient invités à voter.

Ces législatives étaient les premières élections non-boycottées par l'opposition depuis 2002. Toutefois, le 15 février, onze partis de l'opposition tchadienne ont signé une déclaration commune "se réservant le droit de récuser les résultats" du scrutin qu'ils qualifient de "mascarade électorale".

Ces législatives organisées avant la présidentielle du 3 avril devaient notamment permettre de mesurer le poids réel de l'opposition dans ce pays marqué par de nombreux conflits. L'opposition est largement morcelée (plus de 100 partis politiques existent, souvent uniquement localement) et elle ne dispose pas d'autant de visibilité que le MPS.

MM. Kebzabo et Kamougué se présentent à la présidentielle dont Idriss Deby sera le favori.

(©)

 

NDLR : En Centrafrique, la donnée majeure des législatives est que Bozizé et son parti le KNK ont tout fait pour humilier les leaders de l’opposition en les empêchant d’aller à l’Assemblée nationale. En revanche, il a magouillé pour assurer l’élection frauduleuse dès le premier tour de lui-même contre Me Nicolas Tiangaye, de deux de ses enfants, d’une de sa sœur illettrée, de deux de ses  épouses, de son neveux, ses cousins, bref de son clan  familial. C'est toute la différence avec les élections tchadiennes.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE