Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 02:41

 

 

 

-petrole_-2-.jpg


N'DJAMENA AFP / 19 janvier 2012 23h50 - La raffinerie de Djermaya au nord de N'Djamena, construite par la Chine et inaugurée en juin 2011, a été fermée jeudi par les autorités qui ont demandé lé départ de son directeur en raison d'un différend sur les prix de l'essence, de sources concordantes.

 Le secrétaire général du ministère du Commerce et de l'Industrie a fermé la raffinerie de Djermaya a annoncé la Radio nationale.

Une mésentente sur les prix de carburant entre les autorités tchadiennes et les Chinois de la Compagnie nationale chinoise de pétrole (CNPCI) qui détient 60% de la raffinerie (contre 40% à l'Etat tchadien) est à l'origine de cette fermeture, de source proche du gouvernement.

Celle-ci intervient six mois après la mise en service en juin 2011 de la raffinerie qui a coûté 60 millions de dollars.

Il y a un dialogue de sourds entre le gouvernement et les Chinois au point que nos unités industrielles ont commencé à fermer faute du carburant a indiqué à l'AFP un membre du gouvernement sous couvert de l'anonymat.

Nous avons pris toutes les dispositions qui s'imposent y compris juridiques pour décider de la fermeture de la raffinerie. Le directeur général de cette société a été déclaré persona non grata et devrait quitter le Tchad a précisé cette source.

Le président Idriss Deby Itno avait inauguré en personne le raffinerie en juin estimant qu'elle était le symbole de l'indépendance énergétique du Tchad, espérant même ravitailler la sous-région.

Ce joyau est un cadeau de la Chine à qui vous devez la reconnaissance. Il s'agit là d'une coopération gagnant-gagnant, avait-il ajouté,

La raffinerie de N'Djamena devait produire 20.000 barils par jours. En août, les employés tchadiens de la raffinerie avaient fait plusieurs journées de grève pour obtenir de meilleurs salaires.

De source officielle, en 2011, le pays, qui exploite le pétrole depuis 2003, a produit en moyenne 120.000 barils par jour. Les revenus pétroliers lui ont permis de moderniser son armée, de se doter d'un meilleur réseau routier et de construite de nombreux bâtiment publics. Certains membres de la société civile demandent au régime d'employer davantage cette manne pour l'amélioration des conditions de vie des Tchadiens.


(©)

 

NDLR : Le ministre centrafricain délégué à l’énergie avait signé dernièrement à N’djaména une convention avec le gouvernement tchadien pour l’approvisionnement de la RCA avec les produits pétroliers issus de cette raffinerie de Djermaya.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie