Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 18:34

 

03-14carchad.jpgKHARTOUM – (AFP)  10 décembre 2009 17h24 - Le groupe revendiquant l'enlèvement de trois humanitaires français au Tchad et en Centrafrique a lancé jeudi un ultimatum d'une semaine à la France, au terme duquel un otage sera exécuté si Paris n'accepte pas de négocier directement avec lui.

"Nous nous sommes réunis aujourd'hui et nous avons décidé que dans une semaine, si la France n'accepte pas de négocier avec nous, nous allons exécuter l'un des otages que nous détenons", a affirmé à l'AFP par téléphone Abou Mohammed al-Rizeigui, un porte-parole des "Aigles de libération de l'Afrique".

"Nous allons aussi viser les forces françaises au Tchad et nous allons mener des opérations d'assassinat contre des diplomates français", a-t-il ajouté.

Ce groupe peu connu du Darfour, une région de l'ouest du Soudan en guerre civile, revendique le rapt d'un employé français de la Croix-Rouge internationale (CICR), enlevé dans l'est du Tchad, à une dizaine de kilomètres du Soudan.

Il revendique également le rapt de deux humanitaires français de l'ONG Triangle GH kidnappés à Birao, ville de la Centrafrique jouxtant le Darfour.

Après les rapts, les Aigles de libération de l'Afrique avaient affirmé ne pas viser des organisations humanitaires mais bien la France, à laquelle ils reprochent "sa politique dans la région".

Ce même groupe avait revendiqué l'enlèvement en avril au Darfour de deux humanitaires -une Canadienne et une Française- de l'ONG Aide médicale internationale. Il avait aussi menacé de les tuer avant de les libérer après 26 jours de détention.


©

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE