Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 03:58

 

 

 

 

cfc-du-05-03-11.jpg

 

040910tingayenicolas

 

 

Bangui 13 mars (C.A.P) - La première sortie officielle du Front pour l’Annulation et la Reprise des Elections de 2011 (FARE-2011), crée par l’opposition démocratique en bataille rangée contre Bozizé son KNK et leurs fraudes massives lors du double scrutin de janvier dernier a eu lieu le samedi 12 mars sous forme d’une AG unitaire qui a pris en fait des allures d’un important meeting dont le succès a dépassé de très loin tous les espoirs des organisateurs.

Prévue pour réunir environ quatre cents personnes, l’AG a finalement rassemblé plus de deux mille personnes très enthousiastes et très mobilisées dans le suivi de cette crise postélectorale née de la mascarade du 23 janvier dernier. A quarante-huit heures de la cérémonie d’investiture de Bozizé qui tient plus que tout à entériner son hold-up électoral le 15 mars, date manifestement choisie par esprit mesquin et de provocation puisqu’il s’agit du huitième anniversaire du coup d’Etat qui l’a porté au pouvoir, le succès de cette AG  doit être relevé comme étant un fait postélectoral majeur et une première entrée en scène du FARE 2011.

Cela, d’autant plus que de plus en plus en plus, l’institution qui a le plus contribué au financement des élections centrafricaines à savoir l’Union Européenne, comme notre rédaction l’a déjà annoncé dans une de sa précédente parution, ne cache pas son souhait pour leur annulation pure et simple car on ne peut sérieusement considérer le double scrutin du 23 janvier comme transparent et crédible, du moins en ce qui concerne les législatives.

On le voit, la « victoire » de Bozizé à la présidentielle et même celle de ses femmes, ses enfants, sa sœur, ses neveux et autres cousins et amis, bref son clan familial, ont bel et bien un arrière-goût d’amertume.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique