Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 16:43

 

 

RTI.jpg

 

 

Ne passe devant le siège de la télévision ivoirienne (sise à Cocody) que les plus courageux et même ceux qui auront montré patte blanche. Quant aux automobilistes, seuls les agents véhiculés (y compris les voitures de reportage) peuvent y avoir accès, après bien sûr une fouille minutieuse. Le décor qu’offre aujourd’hui, c’est que le siège de la télévision ivoirienne ressemble fort à un camp militaire où est logée une poudrière.

Evidemment, il est incontestablement un haut lieu d’affirmation du pouvoir d’Etat. C’est pourquoi, le siège a été bouclé au lendemain du second tour de la présidentielle du dimanche 28 novembre 2010, par les Forces de défense et de sécurité (Fds) sur un long périmètre. Pour l’usager qui vient des Deux plateaux, en passant par le carrefour de la vie, il lui est désormais impossible d’atteindre le rond-point de Saint-Jean en empruntant la voie devant la télévision.

Celle-ci est barrée dans les deux sens au niveau du carrefour du siège de la Sodemi. Des gendarmes en armes sont positionnés derrière des barrages en planche. Au niveau de l’ancien centre culturel américain, plusieurs éléments dont des policiers sont en position. Un autre dispositif encore plus impressionnant est situé au feu du siège d’une société nationale de téléphonie fixe. A cet endroit, plusieurs éléments des Fds en position de combat surveillent les faits et gestes des riverains qui traversent avec la peur au ventre leur corridor.

Cette ceinture de sécurité donne une idée nette d’un autre dispositif encore plus renforcé à l’intérieur. Selon des agents de la télévision qui ont requis l’anonymat, plusieurs éléments armés lourdement sont positionnés. « Il y a trop de ballets de Fds en armes à l’intérieur. Quelquefois, nous avons peur. Il y a même un char à l’intérieur », nous a révélé un journaliste.

Celui-ci est quelque peu visible, à partir du stade de la Sogefhia où justement un engin de combat situé à côté de la tour, est visible de loin. En tout cas, la Télévision n’est plus cette maison de communication où l’on y entre facilement et en ressort sans perdre une partie de sa sérénité. C’est cette citadelle que le Premier ministre Soro Guillaume -désigné par Alassane Ouattara (Ado) président de la République proclamé par la Commission électorale indépendante (Cei)- entend installer, le jeudi 16 décembre 2010, le nouveau directeur général, Brou Aka Pascal nommé par Ado.


M’BRA Konan
mercredi 15 décembre 2010   Soir Info

 

L`armée pro-Gbagbo tiendra l`ONU responsable de toute violence à Abidjan

ABIDJAN, 15 déc 2010 (AFP) - L'armée loyale à Laurent Gbagbo tiendra "pour responsable" l'envoyé spécial de l'ONU, Choi Young-Jin, de violences qui pourraient survenir lors de marches du camp d'Alassane Ouattara prévues jeudi et vendredi à Abidjan, selon un communiqué lu à la télévision d'Etat.

A propos de ces marches prévues jeudi sur la télévision d'Etat RTI et vendredi sur le siège du gouvernement, "des informations en possession de l'état-major des armées (...) affirment que le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Côte d'Ivoire (Choi Young-Jin), soutient ces projets", indique le communiqué lu par le porte-parole de l'armée.

"Le général Philippe Mangou, chef d'état-major des armées et l'ensemble des FDS (forces de défense et de sécurité) tiennent M. Choi pour responsable des conséquences imprévisibles qui pourraient résulter de ces actions projetées", a ajouté le porte-parole, le lieutenant-colonel Hilaire Babri-Gouhourou.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE