Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 01:23

 

 

 

 Ndoukoulobo.JPG

                                                 Freddy Ndoukoulouba

 

Lors de la mascarade électorale du 23 Janvier 2011 en République Centrafricaine, il y a eu à Mala, une circonscription de 15.000 habitants, 8 candidats dont le candidat Freddy Ndoukoulouba investi par le KNK, 2 autres candidats dits « indépendants KNK », 3 candidats dits de la mouvance présidentielle, 1 candidat de la mouvance Patassé et  Jean-Pierre Mara candidat de la C.R.P.S de Me Nicolas Tiangaye. Le candidat de la C.R.P.S fut sauvagement agressé par les partisans du candidat officiel Ndoukoulouba spécialement envoyé par le KNK de Bangui pour la cause. Jean-Pierre Mara eut la vie sauve grâce à sa bonne et longue implantation dans le coin et aux actes positifs qu’il a posés par le passé. Centrafrique-presse avait à l’époque largement rendu compte de l’agression dont il avait fait l’objet.

La rédaction vient d’apprendre d’une  source proche du KNK ayant requis un strict anonymat qu’une mission gouvernementale conduite par Madame Gisèle NAM, Ministre de l’éducation nationale accompagnée du député KNK Freddy  Ndoukoulouba, avait récemment séjourné à MALA. L’objectif de cette mission était d’expliquer à la population les nouveaux projets du KNK pour rétablir  la confiance perdue depuis les élections suite aux promesses multiples du député, promesse toujours non tenue à ce jour concernant les ponts et la réfection de la route en état de délabrement avancé causant chaque mois plusieurs dizaines de victimes d’accident de la route.

Selon notre source, la ministre aurait été porteuse d’une lourde enveloppe destinée à apaiser la tension qui s’est établie depuis les élections truquées dans cette localité. Cette enveloppe Une somme de 50.000 CFA devrait être remise à chacune des groupements agricoles de la localité. Mala compte 10 groupements agricoles, la plupart mis en place à l’initiative du malheureux candidat Mara. De ces 10 groupements, seuls trois (3) auront bénéficié de ladite enveloppe. En plus une somme de 10.000 CFA aurait été remise à la brigade de gendarmerie de Mala forte de 5 hommes et 10.000 CFA aurait été remis au Maire pour le personnel municipal.

Ce partage qui ne correspondrait pas du tout aux instructions de la Ministre, aurait été l‘origine d’une dispute entre le député Ndoukoulouba et la membre du gouvernement qui a même failli dégénérer n’eût été l’intervention de la population. La ministre a été alors forcée de quitter les lieux pour se replier sur Dékoa à 72 Km. Elle a pu ainsi se rendre compte du calvaire des paysans des deux circonscriptions de Dékoa et Mala sous la férule du KNK .

Au moment où nous expédions ce message, la Ministre est de retour saine et sauve à Bangui  mais son passage  à Mala lui a permis de prendre la mesure des agissements du député de la circonscription qui n’a pas laissé une bonne impression de la gouvernance KNK à une population coupée de toute civilisation par l’état de la Route Dékoa-Grimari. Aujourd’hui, il a successivement chassé le Directeur du collège de Mala qui protestait contre le racket et a aussi chassé dernièrement l’Infirmier-Major chargé de la gestion du dispensaire de la ville.

La population de Mala qui voulait par son choix du candidat du KNK comme député pour résoudre les problèmes d’enclavement, est toujours sans routes ni ponts, sans ambulances et sans collège. Le député qui avait promis la construction du collège de Mala dès son élection, aurait procédé à une collecte forcée de la modique somme de 1.000 CFA sur toute vente de produit vivrier pour la construction du collège.

Correspondance particulière pour CAP

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation