Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 04:23


bonne-annee

PNUD-RCA.jpg

Source: Government of the Central African Republic (Govt. CAR)

Date: 26 Jan 2010


La salle de conférence du Ministère du Plan, de l'Economie et de la Coopération Internationale a servi de cadre le 22 janvier 2010 à la cérémonie de signature des Plans de Travail Annuels 2010.

Il convient de rappeler que dans le cadre du Plan d'Action du Programme Pays 2007-2011 approuvé conjointement en février 2007, le PNUD s'est engagé à accompagner les efforts du gouvernement dans trois domaines jugés prioritaires.

Il s'agit de :

- la lutte contre la pauvreté

- la restauration d'un environnement de paix, de sécurité et de prospérité économique,

- la réduction de la transmission et de l'impact du VIH/SIDA.

Cette cérémonie qui a regroupé quelques membres du gouvernement, le Représentant de l'Assemblée Nationale, les Responsables de la Société Civile et du secteur privé, s était déroulée sous la présidence du Ministre d'Etat au Plan, à l'Economie et à la Coopération Internationale Sylvain MALIKO avec à ses cotés, le Représentant Résident du PNUD en République Centrafricaine M. BO SCHACK.

Prenant la parole le premier, le Représentant Résident du PNUD a, d'entrée de jeu signifié que la mise en œuvre des Plans de travail de l'année précédente (2009) a permis d'enregistrer des résultats encourageants même si le chemin à parcourir reste encore très long. Il a cité en exemple les avancées non négligeables obtenues à travers le programme ARCAD qui a poursuivi ses efforts en matière de renforcement des capacités pour la mise en œuvre du DSRP : appui aux comités sectoriels, renforcement du système d'information de l'aide avec l'outil DAD, l'amélioration de l'environnement des affaires avec les performances du Guichet Unique, etc

.Dans le même ordre d'idées, M. BO SCHACK a relevé que le PNUD a aussi appuyé en 2009 la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), la consolidation de l'Etat de droit avec la réhabilitation de certaines institutions républicaines et la mise en place d'un Cadre Juridique Approprié.

Selon l'orateur, l'année 2010 offre l'opportunité de consolider ces acquis non négligeables mais aussi d'ouvrir de nouvelles perspectives de collaboration et les discussions devront se poursuivre avec le Département du Plan pour fixer les priorités nationales et redoubler les efforts afin de mettre définitivement la RCA sur la voie d'un développement économique durable.

Poursuivant son allocution, M. BO SCHACK a indiqué que l'évaluation du DSRP I et l'élaboration du DSRP II représentent une occasion importante pour cibler des domaines cruciaux tels que le développement de l'agriculture conformément aux souhaits du Chef de l'Etat François BOZIZE, le développement des infrastructures de base qui s'avère fondamental pour assurer le relèvement économique. Il s'agit aussi bien des pistes rurales en support à l'agriculture, que des voies de circulation des biens et services pour que la position géographique de la RCA ne soit plus vue comme une contrainte d'enclavement mais plutôt comme une opportunité de faire de ce pays un véritable carrefour économique et commercial au sein de la CEMAC et de l'Afrique entière.

« Je rappelle que la contribution du PNUD, loin d'être un appui isolé, s'inscrit dans le cadre du déploiement commun des activités de toutes les Agences des Nations Unies présentes en RCA, en réponse aux priorités nationales. A ce titre, les programmes d'appui à l'agriculture de la FAO, les efforts du PAM, de l'UNESCO en matière d'éducation, etc.… sont en parfaite complémentarité avec les projets du PNUD et la nouvelle donne que constitue le Intégré Bureau des Nations Unies me donne l'occasion et la responsabilité de veiller à une utilisation rationnelle des contributions des agences du SNU en vue d'aider la RCA dans la lutte contre la pauvreté et l'atteinte des OMD », a renchéri M. BO SCHACK.

Pour terminer, le Représentant Résident du PNUD a indiqué que les prochaines échéances électorales sont une préoccupation et une priorité pour les autorités gouvernementales. Pour lui, des élections transparentes et justes, avec un calendrier respecté, constituent un signal fort à l'endroit des partenaires actuels ou potentiels et peuvent être un déterminant dans la stabilité et le développement du pays. Il fonde donc beaucoup d'espoir sur ces Plans de Travail et espère voir leur mise en œuvre très rapide avec des évaluations continues et régulières, sachant que cette année, un plus grand nombre de cadres nationaux auront la charge de la gestion programmatique et opérationnelle des différents programmes de développement. C'est pourquoi de nouvelles contributions ont été programmées dans les PTA 2010 pour accompagner le processus électoral, ce qui montre le souci constant de s'adapter aux réalités du terrain.

Intervenant à son tour, le Ministre d'Etat au Plan, à l'Economie et à la Coopération Internationale a rappelé les domaines prioritaires des PTA signés en mars 2009 qui ont porté sur:

- les Politiques, Stratégies et Appui à la mise en œuvre du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) ;

- la Réduction de la Pauvreté et Gestion durable de l'environnement et ;

- la Bonne Gouvernance et la Prévention des crises.

Il avait été convenu dans ce cadre, selon le Ministre d'Etat de :

- poursuivre le renforcement des capacités nationales dans la mise en œuvre du DSRP, dont particulièrement la gouvernance démocratique, l'Etat de droit, la sécurité et la décentralisation ;

- consolider les acquis dans l'amélioration du climat des affaires pour la promotion du secteur privé ;

- jeter les bases d'une r&forme efficiente de l'administration publique,

- intensifier l'accès des populations aux services sociaux de base et à la micro finance ;

- réduire l'impact du VIH/SIDA et promouvoir l'équité.

Pour le Chef de Département, la mise en œuvre de ces programmes a permis d'enregistrer des résultats encourageants. Le partenariat réuni dans le cadre de ces programmes de coopération, ne pourra être effectif que si les parties prenantes s'engagent et contribuent à la mise en œuvre des actions. Et cela n'est possible que si l'information est partagée à tous les niveaux des acteurs.

Dans le même contexte, le membre du gouvernement a souligné que pour une mise en œuvre efficace du programme de coopération en 2010, il est nécessaire de :

- assurer un suivi plus rapproché de l'exécution des projets/programmes selon des modalités que nous arrêterons ensemble.

-Définir des mécanismes plus efficients de circulation de l'information au niveau de tous les acteurs et au cours des différentes étapes de la mise en œuvre de nos actions et,

- Finaliser rapidement la stratégie élargie de mobilisation de ressources dont les travaux sont en cours.

Le Ministre d'Etat a aussi spécifié que l'année 2010 sera marquée par des événements qui ne manqueront pas de solliciter la coopération de la RCA avec les Agences du Système des Nations Unies. Il s'agit particulièrement du programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) qui procède de la volonté du gouvernement à consolider la paix et la sécurité. Il en est de même de l'organisation des élections présidentielle et législatives dont les vœux de transparence sont émis de tous.

Il a indiqué que l'atteinte du point d'achèvement de l'IPPTE en 2009 n'est pas une fin en soi et que le gouvernement est engagé à approfondir les réformes dans les différents compartiments de la vie économique et sociale notamment dans les domaines de la gouvernance financière et des secteurs productifs, afin de consolider les acquis et amorcer une relance vigoureuse de l'économie. Dans cette perspective, la mise en œuvre des PTA repose sur quatre domaines suivants :

- Croissance inclusive et intensification de la lutte contre la pauvreté ;

- Environnement et développement durable ;

- Prévention des crises et relèvement ;

- Gouvernance démocratique et décentralisation.

Le montant global de 30 millions de dollars des Etats-Unis, soit environ 13,5 milliards de FCFA mobilisé dans le cadre de la mise en œuvre de ces PTA devra être une réponse du PNUD à l'appel du gouvernement à un soutien plus efficace aux efforts de reconstruction de la République Centrafricaine.

Pour clore son discours, le Ministre d'Etat MALIKO a déclaré que le passage à l'exécution nationale de certains de nos projets/programmes constituera une étape importante de notre coopération, au cours de cette année. Elle devra consacrer la volonté commune que nous affichons d'asseoir les bases d'un leadership affirmé et d'une plus grande appropriation de nos programmes de coopération. Il espère que toutes les actions en faveur du renforcement des capacités nationales, favorisant un transfert réussi de ces responsabilités ont été prises. La partie nationale doit maintenant faire la preuve de ses capacités et assumer en toute responsabilité le pilotage de ces programmes.

Retenez que bien avant la signature de ces PTA, le Ministre d'Etat a accordé une série d'audience avec quelques personnalités étrangères en l'occurrence : la Représentante Résidente de la Banque mondiale en RCA, Madame Jelena PANTELIC, M. Justin KOUAKOU de la Société Financière Internationale, M. Frédéric Cook, Ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique en Centrafrique et la nouvelle Représentante Résidente de l'UNFPA Madame Thérèse ZEBA.

Tout ce qui est sujet d'actualité concernant le pays (DDR, financement des projets : droit minier dans la Lobaye, construction de la route Bossangoa-Bozoum, Atteinte du point d'achèvement, élections générales etc.) a été évoqué entre le membre du gouvernement et ses hôtes.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales