Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 15:00


vih-cellule.jpg

 

 GENÈVE (AFP) - mardi 15 décembre 2009 - 10h35 - Une "communauté de brevets" pour la production de médicaments à moindres coûts contre le sida va commencer à opérer à la mi-2010, a annoncé lundi soir la Facilité internationale d'achats de médicaments (Unitaid) au terme d'une réunion de son conseil d'administration.

La communauté de brevets, ou "Patent pool", permettra de produire des médicaments anti-rétroviraux de dernière génération pour les pays en voie de développement à bas et moyens revenus, a expliqué à l'AFP le président d'Unitaid Philippe Douste-Blazy qui a qualifié cette perspective "de pas énorme pour l'humanité".

Unitaid investira l'année prochaine 4 millions de dollars dans cette communauté de brevets, et en attend un gain annuel de plus d'un milliard de dollars par rapport au coût actuel des traitements.

La création du "Patent pool" est le fruit de pourparlers avec les laboratoires pharmaceutiques comme Gilead, Tibotec (Johnson & Johnson), Merck et Sequoia, a précisé M. Douste-Blazy.

L'annonce de la création de la communauté de brevets a été saluée par l'ONG Médecins sans frontières (MSF) comme "un pas décisif pour améliorer l'accès aux médicaments dans les pays en voie de développement".

Les compagnies pharmaceutiques s'engagent, sur une base volontaire à confier leurs brevets au "Patent pool qui mettra en contact les laboratoires et les fabricants de génériques" pour la production à bas prix de médicaments à dose combinée fixe", c'est à dire des comprimés incluant les molécules associées pour la trithérapie et dont les brevets sont détenus par des entreprises différentes, a expliqué le président d'Unitaid. Une telle présentation permet des gains logistiques considérables, a relevé M. Douste-Blazy.

La mise en commun des brevets permettra également de produire des médicaments dosés et conditionnés spécialement pour les enfants, qui représentent 10% des besoins actuels en traitements contre le sida, a-t-il ajouté.

Les médicaments ainsi produits, sur lesquels les groupes pharmaceutiques participant à l'opération recevront des royalties, seront réservés exclusivement aux pays en voie de développement, a souligné M. Douste-Blazy.

Unitaid, une structure créée pour répartir les ressources issues de la taxe sur les billets d’avion mise en place en 2006 pour des programmes de lutte contre le sida, a identifié 19 produits de neuf compagnies pharmaceutiques susceptibles de participer à la communauté de brevets.

Le "Patent pool sera jugé sur ses résultats pour les patients", a prévenu Mme Michelle Childs, directrice à MSF en soulignant que son succès dépendra de l'engagement des laboratoires pharmaceutiques.

"Maintenant que la communauté de brevets a reçu le feu vert, les détenteurs de brevets doivent passer d'un soutien de principe à des engagements fermes et formels: nous les y engageons. Cela doit se faire rapidement car le temps presse pour des millions de patients", a ajouté Mme Childs.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sciences