Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 03:15




Source : senego.com 17 novembre, 2009 à 5 h 21 min

L’Inter-17/11/2009

*La réaction des artistes

De retour en Côte d’Ivoire, voici ce qui se raconte sur eux dans la capitale centrafricaine. « Gohou et ses amis se sont fait rouler dans la farine par un des leurs qui vit ici en Centrafrique. Ils ont séjourné et mangé dans un hôtel. A la fin, ils ne voulaient pas payer la facture d’hôtel. Il a fallu la gendarmerie pour qu’ils règlent la note… », a révélé la presse centrafricaine dans une de ses publications. « Les soirées qu’ils ont organisées n’ont été que des fiasco, sauf la dernière qui leur a permis de régler un certain nombre de problèmes. De plus, ils sont venus en surnombre… », a soutenu pour sa part une consœur de la radio nationale centrafricaine dans un message qu’elle nous a fait parvenir. A Bangui, on soutient que c’est une compagnie de téléphonie mobile qui a payé les billets retour de Gohou et ses amis. « Les billets retour des artistes ivoiriens ont été payés par la maison Nation-Link téléphonie mobile… », assure-t-on au pays de Bozizé.

Ambroise Bady, manager du groupe Espoir 2000 ayant pris part au périple Bangui, s’est dit surpris par cette information qui circule en Centrafrique, lorsque nous l’avons joint au téléphone hier vendredi 13 novembre 2009 « Nos billets d’avion retour sont venus d’Abidjan. C’est moi qui suis rentré en contact avec le président Gadji Céli qui est allé voir le ministre Augustin Komoé. Lequel a vu le Président Gbagbo qui a débloqué la situation en nous expédiant des billets d’avion. Ils nous ont envoyé exactement 16 billets, car la structure 225 qui s’occupe de la carrière de Gohou, Nastou, Bohiri, s’est attelée à payer les billets. C’est ça qui est la vérité… », a -t-il-insisté.

Il a indiqué que ce qui se raconte sur le compte des artistes ivoiriens en ce moment à Bangui et donc faux. De plus, il a estimé qu’il y a des artistes ivoiriens qui n’ont pas pu être du voyage, il n’est pas bon de dire que les artistes étaient partis en surnombre au pays de Bozizé. Interrogée, l’artiste Betika n’a pas voulu se prononcer sur la question. « C’est une situation difficile que nous avons vécue là-bas, je ne souhaite plus revenir sur cette affaire… », a-t-elle coupé. Comme on le constate, l’affaire des artistes ivoiriens bloqués en Centrafrique n’a pas fini de livrer ses secrets.

Cet article est aussi publié sur presse.ivorian.net: lien

http://presse.ivorian.net/article/?p=8600

 
NDLR : Jean Francis Bozizé et l'inévitable Patrice Edouard Ngaissona qui avaient cru faire des affaires avec la venue de Gohou et sa bande, étaient pourtant mêlés à ce business qui a fini par tourner au vinaigre.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société