Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 00:54

 

 

Patass-e-decorant-Bozize.JPG

 

 

 Pourtant accusé de fomenter un coup d'Etat mais remis en selle par Bozizé, le candidat indépendant Patassé s'érige en médiateur de la crise électorale. A quoi sert donc Mgr Paulin Pomodimo qui a été nommé Médiateur de la République ? 

(MISNA) 12/4/2010   13.22 - Seules les deux candidatures de l'actuel président François Bozizé et de son prédécesseur, Ange-Félix Patassé – destitué par le premier en 2003 –, ont été présentées aux élections du 16 mai prochain, boycottées par l'opposition, a annoncé la Commission électorale indépendante (Cei), qui, à l'expiration du délai pour se porter candidat au scrutin vendredi dernier, n'avait reçu les dossiers que des deux "frères ennemis", tel que la presse francophone surnomme les deux anciens alliés.

Les leaders de l'opposition et de l'ancienne rébellion et maints observateurs ont largement critiqué la date fixée par la Cei pour la présidentielle, jugeant que les conditions nécessaires pour les préparatifs du scrutin ne seraient pas réunies dans les délais. Dans un entretien à la radio, M Patassé a quant à lui laissé entendre qu'en accord avec le président Bozizé, un report des élections pourrait être décidé.

Le mandat de Patassé, au pouvoir de 1993 à 2003, a alterné les guerres et les accusations de détournement de fonds, pour lesquelles il a par ailleurs été condamné par contumace à 30 ans de travaux forcés. De même, la présidence de Bozizé s'est caractérisée par des conflits contre des groupes rebelles, actuellement résolus en partie.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique