Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 04:06

 

 

 

Wade-Abdoulaye-copie-1.jpg 

 

 

RFI samedi 26 mai 2012

Au Sénégal, l’ex-président Abdoulaye Wade a rompu le silence, vendredi 25 mai, lors d'une conférence de presse. C'était sa première depuis sa défaite à l’élection présidentielle de mars dernier. L’occasion pour lui de balayer d’un revers de main tous les soupçons de malgouvernance qui pèsent sur lui et les anciens membres de son gouvernement.

Abdoulaye Wade a reçu la presse dans une villa cossue d'un quartier résidentiel de Dakar. C'est là qu'il loge depuis sa défaite à l'élection présidentielle. Vêtu d'un caftan sombre, bonnet marron sur la tête, c'est d'un air décontracté et enjoué que Wade brise le silence. 

Débute alors une longue tirade sur chaque sujet à polémique ces dernières semaines. Wade veut justifier l'origine des quelque 600 véhicules qui auraient disparu du palais et que réclame la présidence. Il assure que l'origine de ses fonds politiques est légale et souhaite un audit sur ses deux mandats. « Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans cette atmosphère où on nous dit qu'on ne peut pas sortir du Sénégal. Mais si on n'a rien fait, il faut qu'on le dise pour que nous ayons la liberté d'aller et de venir », a réclamé l'ancien président sénégalais.

A ses côtés figure sa femme Viviane, robe turquoise et l'air stoïque. Wade tient également à taire les rumeurs concernant les dettes de la fondation de l'ex-première dame du Sénégal. Toujours aussi prolixe, Abdoulaye Wade affirme préparer les élections législatives prévues le 1er juillet. Il relativise la saignée liée au départ de plusieurs pontes de sa formation. 

Alors qu'il soufflera ses 86 bougies le 29, l'ancien président annonce qu'il va entamer une carrière d'avocat d'affaire, ouvrir un cabinet de consultance et bientôt se rendre au Maroc pour y écrire des livres.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE