Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 23:12

 

 

Boz tribune Hilton


 

Radio Ndéké Luka Dimanche, 23 Décembre 2012 16:38

 

La ville de Bambari (centre), 5ème région militaire et l’une de trois grandes villes de la République Centrafricaine, vient de tomber ce 23 décembre entre les mains des rebelles du Séléka. Deux éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) y ont péri. L’information a été confirmée à Radio Ndeke Luka par de nombreux habitants de Bambari. Pour l’heure, il est impossible de communiquer par téléphone avec les habitants de Bambari. Les réseaux téléphoniques sont coupés. Avec la poursuite de la conquête, Séléka affirme toujours ne pas être en contradiction avec les recommandations de N’djamena.


«  L’attaque a été très soudaine. Les rebelles ont brusqué l’armée centrafricaine ainsi que la force d’interposition composée exclusivement d’éléments tchadiens. Les rebelles ont pris la ville et je les ai vus de mes propres yeux. C’est à partir de 11 heures du matin que les combats ont commencé et aux environs de 14 heures, la ville a été prise. Le calme est vite revenu dans la ville après les accrochages. Beaucoup de jeunes sont sortis sur la route pour voir les rebelles. Certains se sont dirigés vers la ville de Grimari, d’autres vers Alindao et d’autres versKouango », a témoigné un habitant à RNL avant la coupure des liaisons téléphoniques.


Un autre habitant de la ville a, quant à lui, signalé avoir vu 2 véhicules utilisés hier par les Forces loyalistes, récupérés aujourd’hui et utilisés par les rebelles.


L’incursion de la ville de Bambari fait suite à celles successives de Ippy et Ndassima dans la Ouaka, puis de Koukourou près de Ndélé, la veille. Les rebelles progressent en violation des accords définis lors du dernier sommet de la CEEAC à N’Djamena. Lesquels accords exigent aux belligérants de cesser leur avancée et de regagner leur position initiale en attendant l’ouverture du dialogue à Libreville.


Selon le Colonel Djouma Narkoyo, Porte-parole de Séléka joint au téléphone ce matin par RNL, ces nouvelles conquêtes ne remettent pas en cause les recommandations de N’Djamena qui consistaient à geler les positions. Il s'agit simplement d'une action préventive visant à bloquer toute éventuelle avancée des soldats loyalistes préparant une contre-attaque.


Séléka est désormais à quelques 385 kilomètres de la capitale centrafricaine Bangui.


Il convient de rappeler que la faction rebelle d’Abdoulaye Miskine, l’UFDPC, s’est ralliée avant-hier au trio Séléka. Le quarté rebelle occupe actuellement le centre et le nord centrafricain.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches