Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 15:24

 

 

 

Djotodia au micro

 

 

 

Communique-Seleka-1er-fev-2013.JPGCommunique-Seleka-1er-fev-2013.-2-JPG.JPGCommunique-Seleka-1er-fev-2013.-3-JPG.JPGCommunique-Seleka-1er-fev-2013.-4-JPG.JPG

 

 

 

NDLR : Voilà un communiqué qui met bien les points sur les i. Bozizé ne doit pas continuer trop longtemps à tourner les gens en bourrique. La patience a des limites. Selon des informations d’une source proche de la présidence ayant requis un strict anonymat, Bozizé continue de faire la danse du ventre vis-à-vis du président de SELEKA Michel Djotodia qu’il a demandé à rencontrer et même reçu hier à la présidence en présence de Mme Hawa Youssouf, Représentante de l’Union Africaine à Bangui.


Toujours d’après nos sources, Bozizé serait très préoccupé par la question du pétrole de Boromata Gordil où l’insécurité de la zone risque de faire fuir définitivement ses amis Chinois qui travaillent à faire jaillir le précieux liquide. Il est convaincu que c’est l’homme d’affaire américain de Denver, Jack Grynberg, en contentieux depuis longtemps avec Bozizé, Ndoutingaï et consorts, qui serait le principal soutien de la coalition rebelle à travers son avocat centrafricain qui serait Crépin Mboli-Goumba de la coalition des partis de l’opposition démocratique, ce qui est totalement faux. C’est Me Zarambaud Assingambi qui est l’avocat de Grynberg.

 

Il y a trois jours, le truand Simplice Zingas délirait déjà sur Radio Ndéké Luka dans ce registre de contre-vérité qui n’existe que dans la tête des gens du KNK. On voit pourquoi Bozizé ne veut pas lâcher ses prétentions sur le ministère des mines que ni Séléka ni le PM Nicolas Tiangaye ne veulent aussi lui céder. A voir comment Bozizé et Ndoutingaï se sont enrichis avec l’uranium de Bakouma et le racket des diamantaires, ce ministère doit définitivement à leur mainmise dans le cadre de ce gouvernement d’union nationale que seul Tiangaye est habilité à composer et non Bozizé comme le croit ce dernier et ses partisans illuminés.


La Rédaction   

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués