Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 18:12

 

 

 

RCA carte MAE France

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 20 Décembre 2012 14:06


Encore une ville tombée entre les mains des rebelles du Séléka. Les insurgés ont  conquis la ville de Batangafo située dans le nord centrafricain. L’on en compte actuellement sept. L’information a été confirmée, ce 20 décembre, à Radio Ndeke Luka par un habitant de la ville. Or, Séléka a publié quelques heures plus tôt, un communiqué de cessation des combats  après la prise de Kabo (nord). De son côté, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) de Centrafrique se plaint de la situation humanitaire dans les zones de conflits.


La rédaction de Radio Ndeke Luka a accusé, ce matin, la réception d’un mail signéSéléka. Dans le communiqué, le trio rebelle s’est dit résolu à sursoir les combats et la conquête des villes pour entrer en négociation avec le gouvernement centrafricain. Sitôt l’interview avec le porte-parole de l’UFDRterminée, les rebelles sont entrés dans la ville de Batangafo. La nouvelle a été donnée par un habitant de la ville et confirmée par plusieurs autres.

 

Plusieurs interrogations sont posées quant à la crédibilité de la coalition Séléka.

 

La source a expliqué que les rebelles ont fait leur entrée dans la ville, à bord d’un véhicule, des motos et sans bruit d’armes. C’est quand toutes les forces de défense et de sécurité de la ville se sont repliées à Bossangoa (nord) pour des raisons que la population ignore, qu’ils ont investi la ville. Seul un Policier faisait office de porteur de tenue à Batangafo depuis environ 48 heures, a-t-il ajouté.

 

Hormis le retrait des Forces Armées Centrafricaines (FACA) dans la ville, le bloc administratif de la ville de Batangafo s’est vidé, depuis près de deux jours, de son personnel. Seuls le Sous-préfet et le Maire y sont restés. Les portes du lycée et des écoles sont toutes fermées. Certaines boutiques ont également fermé leurs portes pour des raisons de sécurité, a poursuivi la source.

 

De ce fait,  Batangafo est devenue la septième ville conquise par les rebelles du Séléka après les villes de NdéléSam-OuandjaOuaddaBaminguiBria et Kabo.

 

Jusqu’ici, RNL n’a encore pas connaissance des interventions menées par les troupes tchadiennes aux côtés des forces loyalistes centrafricaines pour contrer l’avancée rebelle.

 

Par ailleurs, la prise de ces villes a fait des milliers de déplacés dans le centre et le nord de la RCA. C’est ce qu’a rapporté le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) dans un Communiqué de presse rendu public ce 20 décembre.

 

D’après le CICR, les combats  rendent impossibles l’accès aux nécessiteux. Il exige qu’ « en dépit de tout, les habitants des régions en proie à la violence et aux tensions doivent être respectés et protégés. Leurs biens doivent être épargnés et ne doivent pas faire l’objet de pillages ou de destructions ».

 

Il conclut en indiquant que ses équipes sont à pied d’œuvre pour venir en aide aux personnes touchées par les violences, précisément les déplacés et les blessés des combats.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation