Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 16:39

 

 

carte_centrafrique_432.gif

 

 

Les ministres du Conseil de paix et de sécurité de l'Afrique centrale (COPAX) se sont réunis le 4 avril à N’Djamena, au Tchad, pour étudier la situation sécuritaire des pays en conflits dans la sous région, notamment en République centrafricaine et au Burundi.

Convoquée par le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, la 4e réunion des ministres du Conseil de paix et de sécurité de l'Afrique centrale (COPAX) s’est déroulée le 4 avril à N’Djamena, dans la capitale tchadienne.

A l’ordre du jour du conclave figuraient en bonne place la situation sécuritaire de la République centrafricaine et du Burundi.

Les ministres ont en effet exprimé leurs préoccupations face aux risques de perturbations politiques et sécuritaires qu’encourt la République centrafricaine, où le COPAX a recommandé la poursuite du processus Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) et l’élaboration d’un cadre de gestion politique du pays incluant le calendrier électoral.

Le Conseil a également recommandé le recadrage de la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (MICOPAX) et de la composante police/gendarmerie, ainsi que la mise en place d’un dispositif sécuritaire pour les dirigeants des mouvements politico-militaires.

Concernant le Burundi, les ministres du COPAX ont décidé de l'envoi d'une mission de haut niveau avec mandat de mettre en accord les parties sur la question de l'organisation dans la paix des futures élections générales, prévues à partir du 21 mai prochain et de fournir une aide humanitaire aux populations vulnérables.

Créé en 1999, le COPAX a pour mission de veiller au maintien, à la consolidation et à la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique Centrale. Il constitue en particulier l’organe de préparation de décisions des chefs d’Etat relatives aux mesures de prévention, de gestion et de règlements des conflits. Il est aussi compétent pour l’aide humanitaire, en faveur notamment des déplacés et réfugiés.

Source : Gaboneco     08-04-2010   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales