Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 03:05

 

 

 

 

Simon-Alalengbi.JPG

 

 

Nous nous réjouissons des avancées obtenues à Libreville par  l’opposition démocratique et la coalition SELEKA.


Ses accords  maintiennent le président BOZIZE au  pouvoir jusqu’en 2016 fin de son mandat.  Il  ne devra pas se représenter.


Un nouveau gouvernement devra être formé avec la nomination d’un premier ministre issu de l’opposition.  Ses membres ne devront pas être candidat  aux élections présidentielles


Les élections législatives devront être organisées dans un délais de 12 mois après dissolution de l’assemblée nationale.


Cette reculade de BOZIZE est l’œuvre de toute l’opposition nationale et de  toute la diaspora centrafricaine  en Afrique  et en Europe.


 Cependant, le plus dur est devant nous.


Il est  donc indispensable pour l’opposition démocratique et la coalition SELEKA d’associer le plus largement possible toutes ses composantes afin  de réussir cette transition difficile


Sans cette adhésion toute action du nouveau gouvernement est vouée à l’échec


. C’est une période de cohabitation difficile qui s’ouvre   car plusieurs conditions importantes sont à réaliser  pour mener à bon port une transition réussie :


La dissolution de l’assemblée  nationale doit être immédiate pour permettre au nouveau gouvernement de mettre en œuvre son programme de la transition.


Quid du rôle du conseil constitutionnel ?


Tous ensemble pour réussir la transition


Fait à Bordeaux, le 17 Janvier 2013


Simon Alalengbi

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion