Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 16:26

 

 

 

 

Francis-Boz.JPG

 

 

Le ministère centrafricain délégué à la Défense nationale est à pied d’œuvre pour se rassurer si le chef rebelle Baba Laddé se trouve bel et bien sur le territoire centrafricain.


Dans une interview qu’il a accordé à Radio Ndeke Luka ce 28 août, le ministre Francis Bozizé, révèle que d’après les dernières informations parvenues au ministère de la Défense, le Général Baba Laddé du Front Patriotique pour le Redressement, « serait dans la zone de Hippy ».


Pour des vérifications sur la probable présence de ce chef rebelle, « j’ai fait déployer des éléments sur le terrain, la gendarmerie et le chef de détachement de la 5ème région militaire pour porter des informations beaucoup plus concrètes », ajoute le ministre délégué à la défense.


Dans l’annonce faite par Baba Laddé sur internet la semaine du 20 août 2012, le chef rebelle a clairement précisé qu’il revient en Centrafrique combattre l’un de ses lieutenants qui se serait mal conduit en République Centrafricaine. Pour cette action, il entend négocier avec le gouvernement centrafricain.

 

Sur ce, le ministère centrafricain de la Défense, par le biais de son ministre délégué Jean Francis Bozizé, trouve que «  parler de négociations,  c’est un peu trop vite ». Ce qui prime pour le moment selon le ministre, c’est d’abord de « constater sa présence effective sur le territoire » ensuite « des dispositions seront prises au niveau sécuritaire avant d’autres dispositions ».

 

Baba Laddé actuellement en Centrafrique n’est pas du tout acceptable pour certaines figures politiques centrafricaines dont celle du président de la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme, Joseph Bindoumi qui a, pour sa part, exigé que « les autorités confirment » si Baba Laddé se  trouve en ce moment  en RCA. Au cas où l’information serait authentique cela sera considéré comme « une provocation », a déclaré Joseph Bindoumi.

 

Une position presque semblable à celle du président du Mouvement de libération du Peuple Centrafricain (MLPC), Martin Ziguélé qui a martelé fermement ce 27 août que « Baba Laddé n’est pas un centrafricain… il est un tchadien…un criminel ». S’il y a lieu de négocier quoique ce soit avec un Gouvernement ou un Chef d’Etat, « le Président Deby a plusieurs fois démontré son ouverture aux opposants armés tchadiens ». Que Baba Laddé prenne «  contact avec les autorités tchadiennes pour rentrer chez lui », a conseillé Martin Ziguélé au chef rebelle qui se trouverait à actuellement dans la ville de Ippy dans le Centre-est centrafricain.

 

Sur cette question, seule une déclaration prochaine du ministère centrafricain de la défense sur la présence ou non de Baba Ladé pourra être rassurante.

 

 

 

 

NDLR : Un soi-disant ministre de la défense qui cherche à avoir le coeur net sur ce qui se passe sur le territoire dont il censé défendre l'intégrité à partir de ce qu'il lit dans les médias, cela est vraiment inquiétant mais pas étonnant. C'est la preuve s'il en est besoin, que le territoire centrafricain est un véritable moulin où n'importe qui peut venir s'y promener et faire ce qu'il veut. D'où les allées et venues de ce Baba Laddé pour qui les frontières territoriales des états sont une passoire.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation