Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 02:32

 

 

 

 

Bozize KNK

 

 

Report

Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA)Au milieu d'un contexte régional encore fragile, la République centrafricaine (RCA) a atteint une étape importante vers la consolidation de la paix, avec la tenue pacifique des élections nationales au début de 2011. En dépit de nombreuses revendications avancées par l'opposition concernant la légitimité des résultats des élections parlementaires, le Président Bozizé en place a été réélu pour un second mandat sans incidents majeurs. Cependant, cette importante réalisation n'a pas encore apporté les améliorations prévues pour l'immense majorité de la population centrafricaine. 

Dans le nord-ouest, où la majorité des personnes déplacées se trouvent, peu de progrès ont été accomplis vers la construction d'un environnement propice aux retours durables.

L'ensemble de la population du sud-est de la RCA reste profondément traumatisée par les attaques violentes de résistance du Seigneur (LRA), bien que l'ampleur et le nombre de ces attaques a diminué durant le premier semestre de 2011.

En attendant, la situation sécuritaire globale, et donc l'accès humanitaire, est gravement détériorée dans le nord et le nord-est du pays.

L'examen à mi-annuel (MYR) de l'Appel de 2011 consolidé (CAP) dévoile 13 nouveaux projets, principalement face à la situation évolue dans le Nord-Est.

De même, les réfugiés centrafricains au Cameroun et au Tchad attendent des garanties supplémentaires avant de regagner leur pays d'origine. Tandis que d'une stratégie de réinsertion globale a été convenu par le Gouvernement et ses partenaires, aucune mesure concrète n'a encore été prise dans le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), en dépit de la forte volonté du gouvernement de le faire.Les organisations nationales et internationales de secours sont maintenant bien représentées dans chacune des villes concernées dans les deux provinces du Mbomou et Haut Mbomou. Toutefois, l'accès routier reste dangereux sans escorte armée.

La résurgence du conflit armé entre la Convention des Patriotes pour la justice et la Paix (CPJP) et les forces gouvernementales et leurs alliés de l'Union des Forces Démocratique Redressement versez le rassemblement (UFDR) plus tôt dans l'année traduit en contraintes récurrentes sur l'accès des populations aux services de base et l'aide humanitaire. Plus inquiétant, les groupes criminels ont proliféré dans les préfectures de la Haute- Kotto, la Vakaga et du Bamingui-Bangoran, et de plus en ciblant les travailleurs humanitaires et les biens. Bien que la CPJP a signé un accord de cessez-le feu avec le gouvernement le 12 Juin 2011, ravivant les perspectives de l'accès humanitaire plus, les programmes humanitaires continueront à être affectés par la menace persistante pénale.

Les trois principaux objectifs dans la stratégie humanitaire commune pour la RCA demeurent: - sauver des vies, de protection et de relèvement précoce. Cependant, les approches programmatiques élaborées à l'appui de ces objectifs doivent s'adapter à chaque cas spécifique contexte sous-régional notamment à travers la conception de la gestion des programmes à distance dans la zone la plus instable dans le nord-est du pays. En attendant, les membres de l'équipe du Partenariat humanitaire et le développement (HDPT) va renforcer l'accent sur les approches intégrées par le biais des projets transversaux visant à accroître l'impact. En tant que tel, l'aide humanitaire, y compris de reprise précoce des programmes axés, continue de jouer un rôle clé dans le soutien de la consolidation de la paix.En Juin 30, US $ 59 millions (43%) du financement a été enregistré par rapport aux exigences révisées de 139 millions de dollars. Projets classés comme priorité immédiate restent largement sous-financés avec seulement 24% des besoins couverts. L'équipe humanitaire de pays (HCT) en RCA, et toutes les organisations qui forment le HDPT, nous exhortons les donateurs à apporter leur soutien pour répondre aux besoins de base d'une population très vulnérable, qui continue à être largement négligés.

 

NDLR : Les Nations Unies à travers le BINUCA dirigée naguère par l’incapable Mme Zewde ainsi que l’UE qui ont piloté le processus électoral centrafricain, doivent reconnaître à présent qu’elles ont lamentablement échoué avec la réélection de Bozizé qui s’est joué de tout le monde en profitant largement des fonds que le FMI et la communauté internationale lui ont versés pour financer sa campagne personnelle. Si elles avaient tout fait pour qu’il y ait des listes et cartes électorales informatisées voire biométriques, les résultats de ces élections n’auraient pas été sujets à caution.

C’est bien tard de s’apercevoir maintenant que l’élection du prédateur Bozizé et son entourage de voleurs et corrompus, « n'a pas encore apporté les améliorations prévues pour l'immense majorité de la population centrafricaine ». Il ne pouvait en être autrement. N’est-ce pas ce même Bozizé qui a été qualifié par l’administration Obama « d’inapte » aux fonctions de président d’un pays. Il ne faut pas sortir des cuisses de Jupiter pour prévoir une telle situation. Comment le FMI peut-il maintenant  faire semblant de découvrir aujourd’hui que « de graves sorties d’argent injustifiées du trésor » ont eu lieu ! C’est incompréhensible !

La question se pose maintenant de savoir si la communauté internationale, ONU, UE, UA, FMI, BM et autres, va-t-elle continuer à s’accommoder du régime prédateur de Bozizé pendant son mandat de cinq ans ? N’y-a-t-il pas moyen de mettre un maximum de pression sur lui pour obtenir l’annulation de ces élections dont tout le monde admet qu’elles été fraudées et en refaire d’autres réellement transparentes et démocratiques en y mettant cette fois-ci les moyens appropriés ?  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales