Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 02:29

 

 

 

 

Bozizé fait du sport

Bangui, 1er mai (ACAP) - Le Président de la République François Bozizé, accompagné de son épouse Monique Bozizé, a attiré l’attention des sapeurs-pompiers au sujet des accidents qui causent du mal au parc automobile de leur service, à l’occasion de la remise de deux véhicules incendie au Bataillon des Sapeurs-Pompiers (BSP), mardi 1er mai 2012, à Bangui.

Ces deux engins, dont l’un est d’une capacité de 2.500 litres, ont pour but de permettre aux sapeurs-pompiers d’intervenir efficacement en cas d’incendie partout dans la capitale centrafricaine et ses environs.

Aux dires du Ministre de l’Administration du Territoire, Josué Binoua, les derniers équipements dont ont bénéficié les sapeurs-pompiers remontent à plus de 22 ans, sans qu’il y ait eu de renouvellement au sein du parc automobile. Aussi, le Ministre a déploré l’inconsistance de l’encadrement du personnel, gagné par la motivation.

Josué Binoua a également estimé que présentement, la saison sèche étant ce qu’elle est, avec ses corollaires d’incendie, l’acquisition de ces équipements, sur le budget de l’Etat, est opportune pour les sapeurs-pompiers, afin de leur permettre de sauver de nombreuses vies humaines.

Le Président de la République a déploré qu’antérieurement, des sapeurs-pompiers aient participé à l’immobilisation de leurs engins par la vente des pièces détachées des véhicules légèrement en pannes et de la vente du carburant. Une instruction ferme a été donnée au commandant du Bataillon des Sapeurs Pompier, Japi Ngoko, de veiller à la bonne utilisation des équipements.

Il est à noter que la gestion des sapeurs-pompiers a légèrement prêtée à confusion en ce sens qu’ils dépendent administrativement du Ministère de l’Administration du Territoire tandis que la gestion de leur carrière incombe au Ministère de la Défense nationale.

 

NDLR : Un président ne se déplace pas pour le don de deux véhicules fussent-ils pour les sapeurs-pompiers. Par ailleurs Bozizé est très mal placé pour déplorer "qu’antérieurement, des sapeurs-pompiers aient participé à l’immobilisation de leurs engins par la vente des pièces détachées des véhicules légèrement en pannes et de la vente du carburant".

Lorsqu’il fut chef d’Etat-major des FACA, faut-il rappeler que n’est-ce pas  lui-même en personne qui réformait à tour de bras les véhicules de l’armée pour les revendre aux commerçants musulmans du KM 5 et siphonnait à sa guise les carburants des FACA pour les dépoter dans sa station essence du PK 4 qui est toujours sa propriété à ce jour ?

Feint-t-il aujourd'hui d’oublier que c’est ce juteux trafic ainsi que  le fruit de la revente par lui des équipements laissés par les EFAO à Bouar  qui lui ont permis de réunir de quoi recruter des mercenaires tchadiens pour monter sa rébellion qui a plongé le pays dans les abysses ? Les Centrafricains connaissent maintenant mieux Bozizé et ne pourront plus se laisser duper par son discours démagogique et ses faux-semblants.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation