Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 15:29

 

 

 

 

Bozize-et-Biya.jpg

 

 

Association des Centrafricains de la diaspora en France «Touche pas à ma Constitution ».

Défenseur des valeurs Constitutionnelles et des Droits de l’Homme.

Enregistré par la Préfecture Haute Garonne sous le N° W313017876.

81, rue Saint- Roch- BP 74184 31031 Toulouse cedex (France).

Mail : collectifcentrafricain@yahoo.fr

 

 

A

son Excellence Paul BIYA Président de la République du Cameroun

Palais de l’unité d’Etoudi

BP 4394 YAOUNDE

(CAMEROUN)


 

Objet : Lettre d’information sur la vie en danger des demandeurs d’asile et les réfugiés statutaires ressortissants Centrafricains au Cameroun.

 


 

Excellence Monsieur le Président,


Suite à un rapport accablant provenant de la Ligue Nationale des Droits de l’Homme Camerounaise, faisant état des menaces et des promesses d’assassinats faites aux demandeurs d’asile et des réfugiés Centrafricains vivant au Cameroun par les officiers et les supérieurs de l’armée centrafricaine venant de Bangui.


Le Collectif des Centrafricains réuni au sein de l’association « NE TOUCHE PAS A MA CONSTITUTION », défenseur des valeurs constitutionnelles et des Droits de l’Homme, a l’insigne honneur de porter auprès de votre haute personnalité étant premier Magistrat Camerounais et garant de l’intégrité physique de tous les citoyens vivant dans votre pays, cette information qui vise à mettre en péril les vies humaines de nos concitoyens.


Certainement que la République du Cameroun, qui est signataire de la convention de Genève de 1951, relative à la protection des réfugiés mettra tout en oeuvre pour assurer la sécurité de nos Compatriotes qui sont des demandeurs d’asile et réfugiés statutaires se trouvant sur votre territoire.


Excellence Monsieur le Président de la République, comme il s’agit des vies humaines qui sont en danger sans doute que cette information aura un regard très particulier de votre part.


Recevez de la part des membres du collectif, Excellence Monsieur le Président de la République du Cameroun, l’expression de notre déférente considération.

 


Pièce jointe :

 La lettre du Président de la Ligue Nationale Camerounaise des Droits de l’Homme.

 

Ampliations :

 

- A SON EXCELLENCE FRANCOIS BOZIZE Président de la République Centrafricaine,

- A SON EXCELLENCE Monsieur le Ministre de la Défense Camerounaise,

- A SON EXCELLENCE Monsieur le Ministre de la sûreté nationale Camerounaise,

- A Madame la Représentante du HCR au Cameroun,

- Au Président la Ligue Nationale Camerounaise des droits de l’Homme,

- Au Président la ligue Nationale Centrafricaine des Droits de l’Homme.

 

Fait à Paris, le 31 Octobre 2012.

 

Pour le Collectif le Représentant en France.

 

Godfroy – Luther GONDJE- DJANAYANG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers