Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 16:11

 

 

recensement CEI

 

Radio Ndéké Luka Vendredi, 01 Octobre 2010 13:56

Le recensement électoral se poursuit à Bangui et dans les provinces de la République Centrafricaine. Dans certains arrondissements, les opérations marchent au ralenti. Cependant  d’autres enregistrent une forte mobilisation de la population. C’est le constat établi par Radio Ndeke Luka ce vendredi 1er octobre 2010.

Dans les 8 arrondissements de la Capitale Bangui, les opérations du recensement électoral continuent.

 

Plus précisément à Bangui, la capitale centrafricaine, on note une faible mobilisation de la population dans certains arrondissements tels que le 7ème, le 8ème, le 5ème, et le 2ème. Selon des agents recenseurs, cette faible mobilisation s’explique par la coïncidence avec la  campagne de distribution des moustiquaires imprégnées, démarrée depuis peu.

 

La quasi-totalité de la population de ces zones préfère faire la queue pour recevoir ces moustiquaires, au lieu de se faire inscrire sur la liste électorale.

 

C’est dans le 2ème arrondissement que les agents recenseurs ont trouvé la parade : s’installer à côté d’un site de distribution de moustiquaires imprégnés. Ils ont ainsi pu faire passer les uns et les autres, du site de distribution de moustiquaires à celui du recensement.

 

En province, notamment dans la Préfecture de la Haute Kotto, ces opérations se déroulent dans de très mauvaises conditions, selon le correspondant de Radio Ndeke Luka. Ce dernier a visité les bureaux de recensement de Bria 1, et les communes de Gbaïdou, Aïgbando et Yangoutrondja dans la même ville.

 

L’insécurité manifeste dans ces localités décourage la population. Celle-ci a d’ailleurs lancé à cet effet un appel aux autorités administratives leur demandant de dépêcher les forces de sécurité dans la zone pour permettre la tenue des opérations électorales.

 

Au sujet du non versement des per diem qui avait provoqué des soulèvements ces derniers temps dans les comités locaux de recensement, la plupart des agents recenseurs ont affirmé à la Radio qu’ils ont finalement perçu leur dû depuis le 30 septembre 2010. Ces opérations vont se poursuivre jusqu’au 21 octobre prochain.

 

 

NDLR : Les précédents reports des élections ont été dus en grande partie au manque de recensement du corps électoral. Si le déroulement actuellement en cours de cette déterminante opération qui conditionne le succès et la crédibilité des élections n’est pas satisfaisant, il faut encore hélas envisager un autre report car il ne saurait être question d’organiser une mascarade en lieu et place d’élections dignes de ce nom, c'est-à-dire transparentes, crédibles couvrant l’ensemble du territoire national.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique