Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 00:48

 

 

 

 

entete-MLPC-2012.JPG

 

 

            COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Le Bureau Politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

 

Par un communiqué de presse laconique et énigmatique daté du 16 Juillet 2012, le Ministre Délégué à la Défense a porté à la connaissance de l’opinion nationale d’ un incident survenu au Km5 et qui a mis aux prises les éléments de la Légion mobile de la Gendarmerie et ceux de la Force Multinationale en Centrafrique (FOMAC) ayant entraîné la mort d’un élément tchadien appartenant à cette unité appelée en Centrafrique  pour  aider à maintenir la paix.

 

L’évolution de l’incident  va entraîner la mort de deux (02) gendarmes en faction au Complexe Sportif Barthélémy BOGANDA.

 

Le même communiqué, tout en appelant la population au calme, a annoncé l’ouverture d’une enquête en vue de clarifier les circonstances dans lesquelles ces trois (3) éléments ont trouvé la mort et de situer les responsabilités des uns et des autres.

 

Le Bureau Politique du MLPC ne peut rester insensible face à ces crimes et s’incline avec émotion devant la mémoire de ces valeureux soldats.

 

Cependant, revenant à l’incident proprement dit, le Bureau Politique du MLPC réaffirme que les Peuples tchadien et centrafricain ont, historiquement vécu en harmonie dans l’intérêt de leur pays respectif.

 

Malheureusement, depuis le 15 mars 2003, l’impunité et la protection garanties aux auteurs des faits occasionnant la mort des sujets tchadiens sont de nature à hypothéquer gravement les liens séculaires stables existant entre le TCHAD et le CENTRAFRIQUE.

 

Le Bureau Politique du MLPC constate avec une vive préoccupation que la récurrence de ces incidents et surtout la façon dont ils sont gérés par le Général François Bozizé et son Fils, le Ministre délégué à la défense sont de nature à remettre en cause la  coexistence pacifique entre les peuples de ces deux (2) pays et se démarque de cette gestion amateuriste et irresponsable.

 

Tout en tenant pour seuls responsables le Général François BOZIZE et son Fils, le Ministre délégué à la Défense pour leur gestion aventureuse de ce type d’incident et des graves conséquences qui peuvent en découler, le Bureau Politique du MLPC :

 

      -   Condamne sans réserve ces crimes perpétrés de part et d’autre ;

      -   Présente ses condoléances les plus émues aux familles  respectives

          des  victimes ;

-         Demande l’ouverture d’une enquête indépendante sur le dernier incident ;

-         Sollicite la tenue dans les meilleurs délais de la grande Commission Mixte Centrafricano-tchadienne.

 

Fait à Bangui, le 25 juillet 2012

 

                                                                  Pour le Bureau Politique

                                                                   Le Premier Vice-Président

 

 

 

                                           Gabriel  Jean  Edouard  KOYAMBOUNOU

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog