Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 16:11

 

 

 

fauves Football RCA

 

COMMUNIQUE DU CNRC-FB

 


 

Le Conseil National pour la Renaissance Centrafricaine- Finî Bêafrîka(CNRC-FB) par ma voix, présente ses vives félicitations aux Fauves du Bas-Oubangui, version basket-ball et version football. Les premiers pour leur qualification au tournoi de la Zone IV, les seconds pour leurs performances face aux Etalons du Burkina Faso.


Chers Fauves, vous nous faites la démonstration que la Jeunesse Centrafricaine regorge de talents qui ne demandent qu’à être soutenus et encouragés. A travers vos victoires, vous redonnez à notre peuple, la fierté et la dignité qu'il a jadis connues sous la présidence de feu Barthélémy Boganda et qui hélas, depuis sont constamment bafouées.


Le CNRC-FB, sans dédouaner le gouvernement de sa responsabilité dans la gestion catastrophique de la chose publique, dont le sport, demeure sans ignorer la précarité de la situation économique nationale. En attendant de proposer au peuple Centrafricain une politique efficace et cohérente de la Jeunesse et des Sports, le CNRC-FB suggère la création d’un Fonds Spécial de Soutien aux Compétitions Sportives  Internationales (FSCSI). Ce fonds serait alimenté par une taxe spéciale sur la téléphonie mobile, un pourcentage sur les recettes issues des entrées dans les stades et une contribution des grosses fortunes (revenus individuels de plus de 1,5 millions de FCFA par mois).

 

Le FSCSI aurait vocation, en plus de la dotation de l'état et autres dons et legs, à soutenir les Fauves et le personnel d'encadrement technique lors de la préparation des rencontres internationales. Sa gestion serait confiée à un Comité composé de personnalités ayant à la fois fait preuve d'une connaissance approfondie du milieu sportif et dotées d'une probité avérée.


Nul doute qu'une telle proposition serait de nature à favoriser l'émergence de nombreux talents, tant de l'intérieur que de la diaspora, qui porteraient très haut le flambeau de la République Centrafricaine. Le CNRC-FB ose espérer que le gouvernement fera sienne cette proposition et la concrétisera.


Vive les Fauves, vive la Jeunesse de Centrafrique.


Fait à Baltimore le 15 Août 2012.


Pour le CNRC-FB


Le Président

 

Nguerekata.JPG

 

Gaston Mandata N’Guérékata

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion