Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 02:05

 

L'affaire des accusations fantaisistes et gratuites proférées par le pouvoir bozizéen et son porte parole Fidèle Ngouandjika contre Martin ZIGUELE continue de susciter de l'indignation et de faire des vagues tant sur place en Centrafrique qu'à l'étranger. Ci-dessous, le texte par lequel réagit également la Fédération en France de son parti qui dénonce fermement les dérives du régime dictatorial de Bangui tout en attirant l'attention de Bozizé sur les graves risques qu'il prendrait en instrumentalisant la Cour Constitutionnelle où trône son parent Marcel Malonga pour invalider éventuellement la candidature à l'éléction présidentielle du candiat du MLPC.

 

Rédaction C.A.P

 

 

************************************************************

 

 

 

logo MLPC

 

MOUVEMENT DE LIBERATION DU PEUPLE CENTRAFRICAIN

 

Justice – Liberté – Travail

 

Membre de l'Internationale Socialiste

 

FEDERATION EUROPE-AMERIQUES-ASIE-MOYEN ORIENT-OCEANIE

 


DIRECTION FEDERALE DE CAMPAGNE

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Alors que le peuple s’apprête à aller sereinement aux élections présidentielle et législatives prévues le 23 janvier 2011, le gouvernement du général François BOZIZE, devenu expert dans l’œuvre de « déjouer » des putschs en paille,  se lance de manière effrénée dans une chasse aux sorcières à l’encontre des leaders de l’opposition démocratique en général et particulièrement contre le Président du MLPC, le Camarade Martin ZIGUELE.

Les déclarations de Monsieur Fidèle GOUANDJIKA, porte-parole du général François BOZIZE diffusées en boucle sur les ondes de radio Centrafrique devenue « radio KNK », selon lesquelles le Camarade Président, Martin ZIGUELE serait le « chef de la rébellion CPJP» tout en l’accusant ainsi que le MLPC de « terroriste », sonnent l’heure de la traque d’opposants politiques avant les échéances électorales.

Le MLPC, par notre voix, rappelle qu’il est Membre de l’Internationale Socialiste, Grande Famille politique, qui milite contre toute forme de violences, notamment la prise du pouvoir par la force. Nous faisons remarquer à Monsieur Fidèle GOUANDJIKA et son mentor, le général BOZIZE, que le MLPC a toujours privilégié la voie des urnes pour accéder au pouvoir suprême de l’Etat. D’aucuns n’en diront autant, le peuple centrafricain en est témoin.

Aujourd’hui, il n'est un secret pour personne que ces affabulations malveillantes et mensongères n'ont pour seul but que de diaboliser et discréditer le MLPC et son Président, le camarade Martin ZIGUELE, faute pour BOZIZE et ses acolytes d'avoir un bilan et un projet de société à défendre lors des prochaines consultations électorales.

Forte de ce qui précède, la Direction Fédérale de Campagne « Europe » du MLPC :

-          dénonce énergiquement les propos fallacieux, irresponsables, scandaleux et blessants proférés par le porte-parole du gouvernement centrafricain à l’endroit du MLPC et de son Président, le Camarade Martin ZIGUELE ;

-          met en garde le général BOZIZE et prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur les lourdes conséquences qui résulteraient d’une éventuelle invalidation des candidatures MLPC dont celle du Camarade Martin ZIGUELE par la Cour Constitutionnelle pour l’ignoble motif de « terrorisme » ou de « chef de rébellion ».

-          interpelle la communauté internationale, notamment l'ONU, l'UA, la CEMAC, l'UE et toutes les Organisations de Défense de Droits de l'Homme (Amnesty International, Fédération Internationale des Droits de l’Homme, Ligue Française des Droits de l’Homme) à user de toute leur influence pour empêcher le général François BOZIZE et sa horde de sanguinaires d'entraver le bon déroulement du processus électoral en cours ;

-          appelle tous les démocrates centrafricains à se lever et se tenir debout comme un seul Homme pour barrer la route aux fossoyeurs de la démocratie.

Tous unis, nous vaincrons et relèverons le défi du développement de la RCA.

 

Fait à Paris, le 27 septembre 2010

 

Pour la Direction Fédérale de Campagne

 

 Antoine Jérémie NAM-OUARA

Directeur Fédéral

Membre du Bureau Politique du MLPC

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique