Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:52

 

 

Binguis

 

Source : Journal-des elections.net

L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP, opposition), a annoncé, dimanche 30 janvier, son rejet de la démission collective des représentants de l’opposition à la Commission électorale indépendante.

Cette décision de retrait intervient trop tard, a expliqué à la radio privée Ndèkè Luka, le député Antoine Kezza Koyangbo, ajoutant qu’une crise post-électorale pourrait conduire à une nouvelle effusion de sang dans le pays.

Le Collectif des Forces du Changement (CFC, plateforme de l’opposition), avait annoncé, au cours d’ une conférence de presse le 25 janvier dernier, qu’il rejetait d’avance les résultats des scrutins du 23 janvier en raison fraudes massives.

 

Limoude on 31 janvier 2011 at 4:34

Bien au contraire, cette décision va renforcer BOZIZE dans son imposture. Il n’est pas question qu’il y ait effusion de sang après les élections mais il est question d’organiser une élection démocratique, libre et transparente tout en respectant les règles préalablement établies par le code électoral. La CEI a failli à sa mission, elle n’est pas indépendante et elle a contribué largement aux fraudes massives de BOZIZE par l’intermédiaire de son président BINGUIMALE. Il fallait que KEZZA et son parti aient le courage de dire la vérité à cette CEI acquise à BOZIZE sous la bénédiction de BINGUIMALE, faux pasteur. Il faudrait que les centrafricains se disent la vérité entre eux, BOZIZE a fraudé partout. Et ça ne peut pas continuer comme ça en RCA comme on l’avait fait en 1999 et 2005.

Ce n’est pas le retour d’ADP au sein de CEI qui évitera un bain de sang en RCA. Bien au contraire, ce sont les violations du code électoral et la mascarade électorale orchestrées par BINGUIMALE et BOZIZE qui vont conduire à une nouvelle effusion de sang dans le pays. KEZZA et l’ADP peuvent jeter l’éponge et accepter la forfaiture de BOZIZE pour des raisons des pots de vin, mais le peuple centrafricain continuera la lutte pour que le régime en place puisse comprendre qu’il n’est pas dupe et qu’on n’est plus encore aux temps anciens. Même s’il s’agit de payer au prix de notre sang, nous sommes prêts à le faire

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique