Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 16:24

 

 

Kabila


KINSHASA AFP / 09 septembre 2011 15h09 - Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, déposera samedi sa candidature à l'élection présidentielle du 28 novembre, comme candidat indépendant, a-t-on appris vendredi auprès du parti présidentiel.

Comme en 2006, le chef de l'Etat va se présenter comme un candidat du peuple congolais, donc en candidat indépendant, a précisé à l'AFP Emile Bongeli, secrétaire exécutif chargé de la Communication au sein du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Evidemment, il y a une coalition qui s'appelle Majorité présidentielle (MP) qui rassemble tous les partis et associations qui croient au programme du président Joseph Kabila, mais il est le candidat de tout le monde, a-t-il justifié.

Joseph Kabila, 40 ans, a été investi en août par le PPRD puis candidat unique de la majorité par la MP, qui regroupe quelque 170 partis selon elle.

Elu en 2006 face à Jean-Pierre Bemba, leader du Mouvement de libération du Congo (MLC), actuellement détenu et jugé à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, le chef de l'Etat avait succédé à son père Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001.

La clôture du dépôt des candidatures pour la présidentielle et les législatives - les deux scrutins à un seul tour prévus le 28 novembre - a été fixée à dimanche par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Face à Kabila, l'opposition avance en ordre dispersé avec déjà deux candidats enregistrés: Etienne Tshisekedi, 78 ans, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) qui avait boycotté les élections de 2006, et Vital Kamerhe, 51 ans, ex-président de l'Assemblée nationale passé dans l'opposition en 2010, sous la bannière de l'Union pour la nation congolaise (UNC).

Léon Kengo wa Dondo, 76 ans, actuel président du Sénat et ancien mobutiste, doit déposer aussi samedi sa candidature au nom de l'Union des forces du changement (UFC), selon son entourage.

Déjà sur les rangs au 1er tour en 2006, Joseph-François Nzanga Mobutu, le fils de l'ex-dictateur zaïrois Joseph Mobutu, brigue à nouveau la présidence, sous les couleurs de son parti l'Union des démocrates mobutistes (Udemo). Il a été révoqué en mars du gouvernement où il était vice-Premier ministre -depuis 2007- et ministre du Travail.

Orphelin de son leader, le MLC ne présente pas de candidat et prendra position le moment venu, a indiqué jeudi Thomas Luhaka, son secrétaire général.

Jean-Pierre Bemba est détenu depuis 2008 par la CPI où il est jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis entre octobre 2002 et mars 2003 par sa milice en Centrafrique où elle était venue soutenir les troupes du président Ange-Félix Patassé, en butte à une rébellion du général François Bozizé.


(©)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE