Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 01:17

 

 

 

Bemba.jpg

 

 

KINSHASA - (RDCongo) AFP / 23 juillet 2011 21h22  - L'ancien vice-président de la RD Congo Jean-Pierre Bemba, détenu à la Cour pénale internationale, a été investi candidat à la présidentielle de novembre par le Mouvement de Libération du Congo (MLC), lors du congrès de son parti samedi à Kinshasa, a constaté l'AFP.

Nous, membres du Mouvement de libération du Congo (MLC) réunis en congrès, déclarons investir ce jour Jean-Pierre Bemba comme unique candidat du MLC à la présidentielle du 28 novembre, a proclamé le MLC dans une résolution lue en clôture du congrès de ce principal parti d'opposition parlementaire en RDC.

M. Bemba, 48 ans, qui a aussi été reconduit pour cinq ans à la tête du MLC, est détenu depuis 2008 par la CPI à la Haye où il est actuellement jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis en Centrafrique.

A l'annonce de l'investiture de leur candidat, le millier de congressistes et militants réunis sous des tentes décorées aux couleurs blanc et bleu du parti se sont tous levés en poussant des cris de joie, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Vendredi à l'ouverture du congrès, le secrétaire général du mouvement avait lu une allocution solennelle de M. Bemba, datée de La Haye, dans laquelle celui-ci annonçait être candidat à la présidentielle, qui sera couplée aux législatives.

Déjà en lice en 2006 sous les couleurs du MLC, Jean-Pierre Bemba avait été battu au second tour par l'actuel chef de l'Etat Joseph Kabila, qui devrait se représenter.

Je voudrais vous assurer que ma volonté de servir le Congo est intacte (...) Je ne crains pas la justice des hommes, seule la justice de Dieu m'importe, assurait dans son allocution le président du MLC et toujours sénateur.

Jean-Pierre Bemba doit répondre devant la CPI de viols mais aussi de pillages et de meurtres commis par sa milice du MLC entre octobre 2002 et mars 2003 en Centrafrique où elle était venue soutenir les troupes du président Ange-Félix Patassé, en butte à une rébellion du général François Bozizé.

Parmi les invités au congrès du MLC et particulièrement applaudi figurait Vital Kamerhe, 51 ans, ex-président de l'Assemblée nationale passé dans l'opposition l'été dernier en créant l'Union pour la nation congolaise (UNC), et également candidat déclaré à la présidentielle.

Dans ses résolutions en vue des prochains scrutins, le MLC a notamment décidé d'engager des négociations avec l'UNC et l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti de l'opposant historique Etienne Tshisekedi, 79 ans, autre candidat déclaré à la magistrature suprême.

Selon le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l'inscription des candidats à la présidentielle et aux législatives --les deux à un seul tour -- doit se dérouler du 4 août au 6 septembre.


(©)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE