Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 03:41

 

 

 

 

urnes-et-materiel-electoral-RDC.jpg



WASHINGTON 14 décembre 2011 – L’élection présidentielle en République démocratique du Congo a été gravement entachée d’irrégularités, a estimé mercredi l’administration américaine.


Victoria Nuland, la porte-parole du département d’Etat, a dit toutefois ignorer si ces manquements et le peu de transparence du scrutin ont été suffisants pour changer le résultat.

 

Washington, qui se fonde sur le travail d’observation de son ambassade à Kinshasa et sur les rapports d’autres organisations, juge que la gestion et l’exécution technique de cette élection ont été gravement entachées (d’irrégularités), ont manqué de transparence et n’ont pas été à la hauteur des gains démocratiques vus dans des élections africaines récentes.

 

Les Etats-Unis appellent encore les autorités congolaises concernées à examiner les allégations d’irrégularités avec le plus d’ouverture et de transparence possibles.


Un examen technique rapide du processus électoral, écrit Mme Nuland, permettrait d’afficher des résultats plus crédibles, et de montrer si les irrégularités ont été provoquées par un manque d’organisation ou par des fraudes. Les Etats-Unis, a-t-elle ajouté, sont prêts à fournir une aide technique.

 

Selon la Commission électorale, le président sortant Joseph Kabila a obtenu 48,95% des suffrages contre 32,33% à à l’opposant Etienne Tshisekedi, qui a rejeté en bloc ce résultat et s’est autoproclamé président élu de la RDC. D’autres candidats ont demandé l’annulation du scrutin.


La proclamation définitive des résultats de la présidentielle du 28 novembre par la Cour suprême de Justice doit avoir lieu samedi.

 

 

 

NDLR : Apres le Centre Carter, le Cardinal Laurent Monsengwo, l’UE, la Monusco, et les USA, cela fait beaucoup trop de monde qui juge de la non crédibilité de ce scrutin qui, par certains côtés, ressemble au hold-up de BOZIZE du 23 janvier 2011. Il convient d’annuler purement et simplement les pseudos résultats de cette grotesque farce !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE