Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 00:05

 

 

d-put-s-centros.jpg

 

 

 

Le 10 mai est une triste journée à marquer d’une pierre noire dans l’histoire de la démocratie centrafricaine. C’est le jour qui a consacré la réussite du coup d’Etat constitutionnel de Bozizé par la scandaleuse et honteuse adoption par une chambre parlementaire vénale et indigne d’être l’émanation du peuple centrafricain, de la loi anticonstitutionnelle permettant à Bozizé de jouer les prolongations et surtout, de lui éviter le dialogue et la concertation que l’opposition lui a proposés qu’il refuse manifestement sans raison fondée.  

En mêlant leur voix à celles de la majoritaire parlementaire acquise à Bozizé pour voter le projet de loi constitutionnelle prorogeant le mandat de Bozizé et aussi celui des députés, certains députés dits de l’opposition, ont commis une grave forfaiture.  Cet acte est d’autant plus inadmissible qu’il s’est opéré en violation des consignes de vote qui leur ont été données et contre la discipline du groupe politique parlementaire auquel ils étaient censés appartenir. Il revient dorénavant à leur formation politique de prendre ses responsabilités à leur égard mais en tout état de cause, cet acte d’indiscipline ne saurait demeurer impuni.

Un simple décompte permet de connaître l’identité des six députés de l’opposition qui ont émis un vote conforme à la consigne reçue. Il s’agit pour le RDC des députés Emile Gros Raymond NAKOMBO  de Berbérati et de René NGBONDO de Satéma.

Pour l’ADP, c’est C.E. KEZZA-KOYANGBO député de Gambo.

Au MLPC il s’agit de seulement deux députés : Joseph ZOUKETIA-BOYKOTA de Paoua 1 et Christophe NDOUBA de Paoua 2.

Le sixième suffrage de l’opposition contre  le projet de loi est celui de Mme Rosalie POUZERE députée de Djéma.  

Huit députés dits de l’opposition se sont couverts de honte en désobéissant délibérément aux consignes qu’ils ont reçues de leur groupe politique. Il s’agit de :

RDC : André DJOGO, député de Kembé

MLPC : Mme Marie AGBA députée de Ngaoundaye 1 ; Joël ZIBAYA député de Ngaoundaye 2 ; Gilbert DANG-NAM, député de Bocaranga ; Pierre SELESSOUI député de Bogangolo ; Barthélemy BOUA, député de Koui ; Yvon DOKOULA (absent lors du vote parce que se trouvait en ce moment hors du pays mais avait laissé une procuration) député de Bozoum et Jean Michel MANDABA, député de Bamingui. Le cas de ce dernier est particulièrement grave car il est Secrétaire général du MLPC et donc membre du Bureau Politique de ce parti.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique