Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 22:35

 

 

Nous avons publié au début du mois de mai dernier, un courrier en date du 3 mai par lequel une parlementaire américaine démocrate du Nevada, Mme Shelley Berkley faisait état de sa préoccupation au sujet des violations de droits de l'homme, en particulier des nombreux cas d'exécutions extrajudiciaires par le régime Bozizé et appelait l'attention de Mme Hillary Clinton sur la situation en République centrafricaine en général ,quant à la nécessité qu'elle puisse peser de tout son poids pour que les prochaines élections plusieurs reportées, soient transparentes,  démocratiques et crédibles.

Cette fois-ci, nous publions également ci-dessous la réponse que le cabinet de Mme Hillary Clinton vient d'adresser à Mme Berkley à sa lettre au sujet de la préoccupante situaution de la République centrafricaine.

 

La Rédaction

 

 

 

 

USA-State-Dpt.jpg

 

 

                                                                                        United States Department of State

                                                                                                 Washington, D. C. 20520

 

                                                                                                                JUN 10 2010

 

Dear Ms. Berkley:

Thank you for your letter of May 3 regarding upcoming elections in the Central African Republic. We appreciate your close attention to the electoral process in the Central African Republic, which, if not credible, could affect the stability in the country as well as the region.

As you noted, our Embassy in Bangui has been working with our international partners to push for fair and credible elections that would mitigate the threat of civil unrest in the country. Parliamentary and first-round Presidential elections originally were expected April 25, but donors and the election commission in late March said there was insufficient time to prepare for those. Opposition parties had argued that even May 16 would have been too soon. We and other donors are supporting a consensually planned e1ection run by the Central African Independent Electoral Commission.

We believe this will best support the participation of all relevant stakeholders. A key element of this election planning is the National Democratic Institute's program to promote citizen engagement in, and understanding of, the electoral process and democratic governance. We also plan to strengthen the capacity of Central Africa's fragile civic organizations to monitor and report on elections, an effort bolstered by a planned international observer mission.

Another U.S. program, recently launched by Mercy Corps, is designed to empower local human rights activists and journalists to engage citizens in efforts to effectively confront abuses and engage with the government officials to address governance reform issues, including electoral integrity. We will continue to push an inclusive, transparent process as electoral preparations proceed.

            We hope this information is helpful in addressing your concerns. Please feel free to contact us further on this or any matter of concern to you.

                                                                  Sincerely

Richard R.Verma

Assistant Secretary

Legislative Affairs

 

 

                      The Honorable

                              Shelley Berkley,

                                                House of Representatives.

 

 

Madame Berkley:

  

Je vous remercie pour votre lettre du 3 mai au sujet des prochaines élections en République centrafricaine. Nous vous remercions pour l’attention que vous portez au processus électoral en République centrafricaine, qui, si elle n'est pas crédible, pourrait affecter la stabilité du pays ainsi que de la région.

Comme vous l'avez noté, notre ambassade à Bangui avait travaillé avec nos partenaires internationaux afin de faire pression pour obtenir des élections justes et crédibles qui permettraient d'atténuer la menace de troubles civils dans le pays. Les législatives et le premier tour des élections présidentielles étaient à l'origine, prévues le 25 avril mais les donateurs et la commission électorale à la fin de Mars ont dit qu'il n'y avait pas suffisamment de temps pour les préparer.

Les partis d'opposition ont fait valoir que même le 16 mai aurait été trop tôt. Nous et les autres donateurs appuyons une élection consensuelle prévue et gérée par la Commission électorale Indépendante du pays. Nous croyons que ce sera mieux soutenir la participation de tous les acteurs concernés. Un élément clé de cette élection est la planification du programme de l'Institut national démocratique (NDI) pour promouvoir l'engagement des citoyens et une meilleure compréhension du processus électoral et la gouvernance démocratique.

Nous prévoyons également de renforcer la capacité des fragiles organisations civiques de la République centrafricaine pour surveiller et rendre compte des élections, un effort soutenu par une mission internationale d'observation prévue. Un autre programme américain, lancé récemment par Mercy Corps, est destiné à autonomiser les militants des droits humains et les journalistes afin d’engager les citoyens dans les efforts visant à lutter efficacement contre les abus et d'engager avec les représentants du gouvernement pour résoudre les problèmes réforme de gouvernance, y compris la transparence électorale. Nous allons continuer à pousser pour un processus inclusif et transparent ainsi que la procédure des préparatifs électoraux.

Nous espérons que cette information est utile pour répondre à vos préoccupations. S'il vous plaît, n'hésitez pas à nous contacter là-dessus ou sur tout autre sujet qui constitue une préoccupation pour vous.

 

 

                                                                  Sincèrement

 


(Traduction de la rédaction de C.A.P)

 

 

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique