Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:23




 

Source : Blog de Makaila Vendredi 23 octobre 2009

Selon nos informations, les forces combattantes  du Front Populaire pour le Redressement (FPR-Forces positives), du Général Baba Laddé, arrêté et extradé vers Ndjaména, ont sommé par un ultimatum  les autorités centrafricaines et la mission de  Paix à Bangui de leur donner un signe de vie sur le sort de leur leader.

Cette mise en garde du FPR, a contraint Bangui, à demander à Ndjaména, d’autoriser le Général Laddé de s’entretenir par téléphone  avec sa base et son petit frère.

Il convient de souligner  que les combattants du FRP, menacent désormais clairement  de s'en prendre aux principales  localités centrafricaines si jamais quelque chose  arriverait à leur chef.

Le FPR accuse  le Gouvernement centrafricain, d’avoir conspiré avec Ndjaména contre son chef le Général Laddé, qui se trouve aujourd’hui, entre les quatre (4) murs dans les locaux des services de renseignements tchadiens.

Si rien n'est fait dans un bref délai, il faut s'attendre à la reprise des hostilités en RCA. Car, les forces du  FPR ont acquis ce dernier temps des renforts et de logistiques militaires, via le corridor ouvert vers le Darfour.

Le spectre d'une véritable  menace d'attaques généralisées des combattants aguerris du FPR, plane sérieusement  sur  plusieurs localités plane en  centrafricaine.

Bangui, en tirera et assumera donc  toutes les conséquences de ce complot ourdi contre le FPR dans le kidnapping de son leader.


Makaila Nguebla

 

NDLR : En effet selon nos informations, dans un courrier du 20 octobre 2009 adressé à la rédaction de notre confère du quotidien Le Confident par la cellule de communication de la MICOPAX, celle-ci a confirmé que  trois responsables du FPR s'étaient bien présentés récemment à la base de la MICOPAX de Kaga-Bandoro, chef lieu de la  préfecture  de Nana-Gribizi, pour lancer un ultimatum de deux semaines aux autorités centrafricaines et à la FOMAC et MICOPAX A 1, afin de connaître la position de leur chef Baba Laddè. Les autorités de Bangui ont assuremment mis le doigt dans un drôle d’engrenage. Il est à redouter que ce soit les pauvres populations du coin qui n’en fassent les frais.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique