Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 00:24




Après la visite officielle qu’il a effectuée en République populaire de Chine du 9 au 15 septembre dernier, une importante délégation chinoise est attendue dans les prochains jours à Bangui.  Emmanuel Touaboy, le nouvel ambassadeur de Centrafrique à Beijing vient de débarquer à Bangui ce jeudi 22 octobre en précurseur de l’arrivée de la délégation chinoise. Selon des informations de sources proches de la présidence à Bangui, Bozizé aurait l’intention d’octroyer à la Chine l’exploitation côté centrafricain, des nappes de pétrole à cheval sur la frontière centrafricano-tchadienne dont les réserves côté Tchad ont été déjà mises en exploitation depuis juillet 2003.

Certaines informations avaient fait état il y a quelques semaines d’un verdict de condamnation de Bozizé et Emmanuel Touaboy, rendu par un tribunal de la Banque Mondiale, à dédommager l’américain Grynberg à qui l’ex président Patassé avait accordé des permis d’exploration dans le centre Nord du pays, et qui avait poursuivi en justice l’Etat centrafricain à travers Bozizé, Touaboy et Ndoutingai.

Si Bangui attend une délégation chinoise, une délégation du nouveau parti KNK de Bozizé est annoncée pour faire escale à Paris ce vendredi 23 octobre en route pour Beijing, dans le cadre de l’accord de coopération signé dernièrement par Bozizé lors de sa visite en Chine entre son KNK et le parti communiste chinois. Le chef de délégation n’est autre que la vice présidente du bureau politique provisoire du KNK qui n’est autre que Mme Solange Pagonendji Ndakala alias « Arôme Maggi », une autre maîtresse officielle de Sylvain Ndoutingai, lequel vient d’achever une grande tournée de plusieurs villes françaises pour adouber les responsables des structures du nouveau KNK tout en distribuant à tour de bras quelques coupures d’euros.

Si Bozizé réussit à faire démarrer l’exploitation du pétrole centrafricain, il est fort à craindre que le peuple centrafricain ne puisse voir la couleur des retombées et qu’en revanche, cela ne n’accroisse davantage son autonomie financière pour acquérir encore plus d’armes de guerre, comme le fait son suzerain, le président tchadien dont le ministère français de la défense vient de révéler que son pays est le meilleur client de la France en matière de vente d’armes.

Tout porte à croire que cela se passera comme pour l’uranium de Bakouma dont les retombées financières n’ont jamais pris le chemin du trésor centrafricain mais atterrissent directement sur des comptes bancaires domiciliés dans des paradis fiscaux des Caraïbes et autres, dans une totale opacité pour les Centrafricains. Dernièrement par exemple, pendant son escale à Paris revenant de Chine, Bozizé a vainement négocié avec Areva par rapport aux mines de Bakouma, qu’elle puisse lui verser la bagatelle de 162 milliards de F CFA au titre d’avance sur ses impôts. Seuls Bozizé, son argentier Ndoutingai et leurs complices et amis mafieux tels que Saifee Durbar, Richard Ondoko et autres Fabien Singaye qui savent à combien de milliards ils en sont !

 

A titre d’exemple, les dépenses militaires tchadiennes en quelques chiffres

 

Mirage F6 : environ 4,5 milliards de FCFA l’unité

Hélicoptère MI24 : 3 milliards de FCFA l’unité

Char de combat (Orgue de Staline) : 150 millions de FCFA l’unité

Véhicules Toyota tout-terrain : 17 millions de FCFA l’unité

Guerre de l’est : 20 milliards de FCFA

Pertes humaines : environ 5 milliards de FCFA

Un militaire qui tombe au front : 1,5 millions de FCFA (sans compter le coût des blessés graves)

N.B. : Ces chiffres ne prennent pas en compte la maintenance du matériel militaire et les armes de petit calibre comme les fusils, les mitraillettes, les munitions…

 

Sources : Rapport 2008 ministère français de la Défense; enquête Arte France, 2007.

 

Source : Journal satirique Le Moustik N°011, nov. 2007

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation