Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 01:17

 

 

Parfait-Mbay-portrait.jpg

 

 

Les menaces du boziziste Anicet Parfait Mbay contre les chefs de villages en Lobaye

 

Depuis le 5 avril dernier, le ministre d’Etat chargé des transports, Anicet Parfait Mbay, qui se trouve également être le ministre résident de la préfecture de la Lobaye, a quitté Bangui pour effectuer une tournée de menaces et d’intimidation des chefs de villages et certaines localités de cette préfecture. C’est ainsi qu’il s’est successivement rendu à Mbaiki, chef lieu de la préfecture, puis à Boda, Boganangone, Boguéré, Ngotto entre autres. Il s’est ainsi arrêté dans chaque village sur les axes routiers qu’il a empruntés pour proférer ouvertement des menaces aux chefs de villages et autres notables leur disant en substance ceci : « On vous connaît tous ainsi que le nombre de vos habitants. Si au premier tour de la présidentielle, ce n’est pas le candidat François Bozizé qui arrive en tête en suffrages dans vos villages, vous vous exposez à de sérieux problèmes ». Ces chefs de villages sont littéralement terrorisés et s’en sont plaints à certains de leurs parents dans la capitale. Cette situation est d’une extrême gravité. Anicet Parfait Mbay à qui il est reproché plusieurs affaires de malversations financières notamment au BARC, a pourtant lui aussi énormément peur de Bozizé mais choisit de se décharger sans scrupule à son tour sur les chefs de villages de la Lobaye. C’est honteux !

C’est donc avec ce genre de méthode que Bozizé et sa clique comptent pour rempiler à la tête du pays après les élections qu’ils s’efforcent de rendre les moins transparentes, libres et crédibles possibles. Ils sont en train de mettre le pays à feu et à sang pour parvenir à leurs fins.

 

 

 

Quand le général Ouandé convoque Jean Jacques Demafouth

 

 

Ouandet.jpg  JJD_DPI.jpg

 

 

Après les graves et gratuites accusations de préparation de coup d’Etat proférées à la télévision et sur les antennes de radio Centrafrique par le ministre de la sécurité publique le général Jules Bernard Ouandé contre un certain AFP et des personnes dont il s’est refusé de fournir les noms, le président de l’APRD et vice président du comité de pilotage du programme DDR Jean Jacques Demafouth, a reçu une convocation pour se rendre au cabinet du général Ouandé. Résidant au camp de la FOMAC à Mpoko, Jean Jacques Demafouth ne s’est pas rendu à la convocation, la FOMAC ayant refusé de l’escorter jusqu’au cabinet du ministre.

Après l’affaire des préparatifs de coup d’Etat toujours non élucidée jusqu’à présent, le pouvoir accuse maintenant l’opposition d’avoir donné de l’argent à Demafouth pour armer les « Tongo-Tongo » afin de créer des problèmes dans l’Est du pays.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique