Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:58




 

Incontournables questions après le retour au bercail de Patassé


Le retour effectif au bercail de l’ex président Patassé permettra d’en savoir un peu plus dans les prochains jours sur l’attitude politique du président Bozizé à l’égard de ce dernier. Des questions difficilement contournables se posent qui appellent de promptes réponses. On a jusqu’ici prêté à Bozizé l’intention de coopérer avec la CPI si celle-ci décide de demander quelques comptes au commanditaire de l’intervention des troupes du MLC de Jean-Pierre Bemba en 2002 et 2003 en Centrafrique avec les dégâts que l’on sait. Le procureur Moreno Ocampo de la CPI doit également clarifier sa position à l’égard de l’ancien président Patassé. Emettra-t-il un mandat d’arrêt à son encontre ou pas ; voudra-t-il seulement l’entendre comme témoin dans le dossier Jean-Pierre Bemba ou non ? A ces questions, des réponses claires du parquet de la Cour Pénale Internationale doivent être apportées sans ambiguïté ces prochains jours afin d’édifier l’opinion. Cela pourrait aussi avoir d’évidentes conséquences sur le calendrier du procès de Jean-Pierre Bemba.

 

Un ministre d’Etat de Bozizé dans le collimateur de la justice




                         Anicet Parfait Mbay

Un juge d’instruction du pôle financier auprès du tribunal de grande instance de Bangui détient un dossier de malversation financière au niveau du Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain (BARC) impliquant le ministre d’Etat chargé des transports Anicet Parfait Mbay. Un proche du dossier déclare à notre rédaction que l’inculpation de Mbay ne dépend plus que de Bozizé qui doit signer le décret mettant l’intéressé à la disposition de la justice. On se demande donc ce qu’attend encore Bozizé à qui on prête également l’intention de procéder à un prochain remaniement gouvernemental avant d’entrer en campagne électorale. Toujours selon nos informations, Bozizé devrait semble-t-il, se séparer de deux importantes personnalités dont le ministre d’Etat Anicet Parfait Mbay qui est précisément dans le collimateur des juges et Cyriaque Gonda notamment. Pour ce dernier, les divergences politiques avec Bozizé ne sont plus un mystère. Elles porteraient sur les ambitions de l’actuel ministre d’Etat chargé de la Communication et de la Réconciliation nationale de briguer la présidence en 2015 afin de faire échec au funeste projet de Bozizé de voir son fils Jean Francis lui succéder au pouvoir.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique