Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 03:12

 

 

F Bozizé Yangouvonda

 

      Le grand dépeceur

 

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DES "TONTONS MACOUTES" TENUE A SASSARA LE MERCREDI 21 JUILLET 2010 SOUS LA PRESIDENCE DE FRANCOIS  BOZIZE

******************* 

Bozizé a présidé lui-même la réunion avant de prendre son avion pour le sommet de la CEN-SAD à Ndjamena. De cette réunion, il y a lieu de retenir ce qui suit :

1°) Bozizé a informé les participants qu’il ne peut plus tenir devant les pressions multiformes et concertées de la France, des USA, de l’Union Européenne, de  l’OIF et des Nations Unies  pour qu’il convoque absolument les élections avant la fin de l’année. Il a annoncé qu’il est obligé de verser les PGA des ex-combattants dès la semaine prochaine pour permettre au DDR d’avancer. Il a également annoncé que les élections se dérouleront en novembre et décembre 2010, pour qu’un président élu commence l’année 2011. Il a continué en disant que puisqu’il est obligé d’aller coûte que coûte aux élections avant la fin de l’année, les mesures suivantes doivent être prises et/ou renforcées :

a) Remettre 500 millions de francs CFA prélevés au Trésor public à  Elie Ouéfio, secrétaire général du KNK et de la Présidence, Bernard Bonda et Euloge Goyémidé pour une mission de sensibilisation selon l’itinéraire suivant : Nola, Berberati, Carnot, Bouar, Boda et Mbaiki.

b) Remettre 50 millions aux femmes du KNK pour continuer la mobilisation des femmes.

c) Déplacer une grande partie des urnes stockées dans les locaux du Projet Education au quartier Combattant à Bossembele pour les opérations de substitution des urnes venant des zones défavorables.

d) Les responsables du KNK doivent s’organiser pour inscrire sur les listes électorales le maximum des personnes décédées et déplacées pour récupérer leurs cartes d’électeurs.

e) Dans toutes les circonscriptions électorales où les candidats KNK aux législatives ne sont  pas crédibles, il faut identifier un candidat indépendant crédible à financer à hauteur de 10 millions par candidat. Mais consigne spéciale pour Carnot : Madame BAFATORO doit être soutenue et doit être élue députée quelles que soient les conditions

2°) Bozizé s’est finalement résigné au maintien de Binguimalet, suite à la colère De son fils Francis qui a déserté le bureau 5 jours durant pour s’opposer à son départ.

3°) Le lieutenant Abdoulaye a reçu l’ordre d’aller attaquer les responsables tchadiens de l’APRD à Paoua avant le DDR. Ils ont reçu leurs dotations en armes, munitions et thurayas.

Remettre aux agents recrutés les nouveaux thurayas, en armes et le pécule de 1, 5 million par agent pour aller en province jusqu’à la fin des élections.

4°) Bozizé a présidé à nouveau le mardi 20 juillet une réunion avec la communauté musulmane à Bangui pour rappeler le danger qu’elle coure si jamais les musulmans votent majoritairement pour le MLPC et pour Ziguélé. Il leur a dit qu’ils ont contribué à la chute du régime MLPC et que si ce parti gagne les élections, leurs biens seraient détruits. Cette réunion s’est déroulée en présence de Danzoumi Yalo, Mahamat Tahir et Mme Fadoul comme mobilisateurs.

5°) Il se murmurait pendant la réunion que cinq soldats d’ethnie kaba auraient été tués par la Garde Présidentielle en représailles ( ?) du décès du lieutenant Zanguilo et de ses quatre éléments vers Bouca.

6°) Bozizé a ordonné à Joel Moidamsé Sinféi son chef de cabinet particulier, en fait le véritable DG de la police nationale, de renvoyer les quatre derniers policiers des services de renseignements de la présidence qu’il avait gardés. Bozizé a donné l’ordre de renvoyer également six autres secrétaires de la présidence recrutés sous Patassé qu’il soupçonne de divulguer les secrets de la présidence. Cela devient une véritable paranoïa.

7°) Enfin, Francis Bozizé inonde Sido de matériels de campagne financés par son père, de même pour Jules Bernard Ouandé dans le 8ème.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique