Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 18:58

 

 

 

debytenue combat 1

 

20 décembre, 2012 - 15:40 GMT

 

"Des négociations sont prévues. Nous avons été sollicités par les belligérants pour jouer les facilitateurs", a déclaré Hassan Sylla Bakari, le ministre tchadien de l'Information et de la Communication.

Le président centrafricain François Bozizé devrait se rendre au Tchad jeudi en vue de ces discussions.

Le Tchad, qui suit de près l'avancée des rebelles de la coalition Séléka en Centrafrique, y a envoyé des soldats pour épauler l'armée centrafricaine.

En l'espace de deux semaines, les rebelles, qui gagnent du terrain, ont pris plusieurs villes dans le centre et le nord du pays.

La localité de Batangafo, dans le nord, non loin de la frontière tchadienne, est passée sous leur contrôle jeudi.

Le ministre centrafricain de la Défense, Francis Bozizé, a toutefois affirmé que les troupes gouvernementales mettraient tout en oeuvre pour vaincre la rébellion.

La coalition Séléka est composée de factions dissidentes des mouvements rebelles qui avaient conclu des accords de paix avec le gouvernement en 2007.

Les rebelles qui, dans un premier temps, réclamaient la renégociation de ces accords - non appliqués, selon eux - menacent désormais de renverser le président François Bozizé.

Le Tchad avait aidé l'ex-chef rebelle François Bozizé à s'emparer du pouvoir en 2003.

 

 

NDLR : Selon nos informations, un pont aérien Bangui Birao est actuellement en cours pour acheminer des armes destinées à déclencher une opération militaire pour prendre à revers les hommes de SELEKA et tenter de les déloger des villes de la Vakaga, la Haute-Kotto et le Bamingui-Bangoran qu’ils ont déjà conquises . Ce qui signifie clairement que Bozizé et son fils n’ont encore rien compris de ce qui se passe et sont convaincus que la solution de cette crise est seulement militaire comme l’affirme Francis dans les propos rapportés ici par BBC Afrique.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers