Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 02:44

 

 

 

violence Km 5 5

 

 

BANGUI (Xinhua) 2 juin - Des affrontements ont éclaté entre musulmans et chrétiens mardi et les violences se sont poursuivies mercredi à Bangui

Des scènes de violence ont commencé au KM5, quartier populaire de la capitale centrafricaine, suite à la découverte mardi matin de corps de deux enfants chrétiens dans un véhicule dans la concession d'un transporteur musulman, emballés dans un sac.

Depuis mardi soir, les forces de défense et de sécurité sont mobilisées et un couvre-feu est instauré par le ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation entre 19h00 et 05h00 dans le 3ème, 5ème et 6ème arrondissement de Bangui, les plus concernés par l'événement.

Mercredi matin, des scènes de violences entre musulmans et chrétiens gagnent de plus en plus les quartiers et arrondissements de Bangui. Maisons, voitures, magasins et mosquées sont brûlés. L'on signale également des cas de blessures et de morts des deux côtés.

"A en croire l'état des corps découverts, les victimes auraient subis de graves tortures avant d'être pendus. Ils avaient les bras et les pieds ligotés", a déclaré Noé Ndjovo, un voisin de l'auteur présumé du crime et témoin oculaire de la découverte des deux corps.

Le procureur de la République Arnaud Abazène a confirmé mardi soir l'arrestation de l'auteur du crime, appelant la population au calme.

Le président du Conseil national de la jeunesse, Christian Guénébem, a annoncé mercredi matin la création d'une "cellule de crise", qui a pour mission d'appuyer les forces de défense et de sécurité dans le maintien de l'ordre.

 

NDLR : La RCA est-elle gagnée par le syndrome nigerian ? De quoi se mêle ce Guénébem ? Ce prétendu conseil national de la jeunesse qu'il dirige n'est rien d'autre qu'un rassemblement de miliciens du KNK sans doute armés par Francis Bozizé pour des basses besognes car l'intention qu'il annonce "d'appuyer les forces de défense et de sécurité" ne relève nullement de la vocation d'un simple mouvement de jeunesse. C'est d'une extrême gravité. En quoi des questions de maintien de l'ordre concernent-elles un mouvement de jeunesse ? C'est un inadmissible mélange et confusion de genre.   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société