Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:37

 

 

 

Ferdinand Samba

Arrestation arbitraire du journaliste Ferdinand Samba, Directeur de Publication du journal « Le Démocrate » le 15 janvier 2012 à Bangui en République Centrafricaine.

Douala ,16 Janvier 2012:

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) a été informé de l’arrestation de Ferdinand Samba, Directeur de Publication du journal « Le Démocrate », le lundi 15 janvier 2012 à Bangui en République Centrafricaine à la suite d'une plainte déposée pour diffamation au Tribunal de Grande Instance de Bangui par le Ministre d’Etat aux Finances, Sylvain Ndoutingaï proche du président BOZIZE.

Il lui est reproché d'avoir publié plusieurs articles depuis octobre 2011, à caractère diffamatoire, injurieux et incitant à la haine, visant précisément le ministre d’Etat aux Finances.

Ce journaliste, le 1er à être arrêté pour l’année 2012, en République Centrafricaine reste incarcéré arbitrairement dans les locaux de l’OCRB suite au mandat d’amener délivré par le président du Tribunal

De tout ce qui précède, le REDHAC:

Condamne avec fermeté l’arrestation arbitraire de Ferdinand Samba, Directeur de Publication du journal « Le Démocrate » ;

Exprime son inquiétude du non-respect des lois de la République Centrafricaine qui consistent à garantir la présomption d’innocence ;

Rappelle que la liberté d’expression, est un droit fondamental qui doit être respecté par les parties ;

Demande la libération immédiate et sans condition de Ferdinand Samba, Directeur de Publication du journal « Le Démocrate » ;

Aussi,

Le REDHAC demande aux autorités de la République Centrafricaine de:

- libérer sans condition et garantir l’intégrité physique et psychologique du journaliste Ferdinand Samba, Directeur de Publication du journal « Le Démocrate » ;

- Prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection des journalistes en République Centrafricaine ;

- Garantir la liberté d’expression et assurer la dépénalisation des délits de presse en République Centrafricaine.



A la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples :

- D’exiger du gouvernement centrafricain le respect de ses engagements concernant la protection des défenseurs des droits de l’homme tel que stipulés dans les Déclarations de Kigali et de Grand Baie ;

- De faire respecter la liberté d’expression en République Centrafricaine en particulier et en Afrique Centrale en général ;

- D’exiger des Etats de l’Afrique Centrale de se conformer à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Au Conseil des Droits de L’homme de l’ONU de :

- demander aux autorités de la République centrafricaine de garantir la protection des défenseurs des droits de l’homme sur son territoire

- se conformer aux dispositions de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme;

- demander aux Etats de l’Afrique Centrale de s’engager publiquement à inclure dans leurs législations des dispositions pour la dépénalisation des délits de presse.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Droits de l'Homme et Liberté de Presse