Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 16:21

 

 

 

CAD 7 mai 2011

 

 

Collectif pour l’Alternance Démocratique en Centrafrique (CAD)

s/c Mme Marie-Reine HASSEN

75017 Paris - France                                                

 

 

A l’attention de la

Haute Représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-présidente de la Commission

Bruxelles (Belgique)

 

 

Objet : DECLARATION A L’ATTENTION DE L’UNION EUROPPENNE

 

 

 

Le général François BOZIZE, dans son exercice du pouvoir, n'a pas seulement généré de multiples mouvements de rébellion comme l’APRD, la CPJP, le FDPC, l’UFDR, le MLCJ, qui sévissent dans  huit des seize préfectures de la RCA, mais se montre particulièrement indifférent et inactif dans la lutte réelle et efficace contre l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) du criminel Joseph KONY. Par ailleurs, Il n’entreprend également rien pour pacifier le pays, remettre l'économie en marche et faire de notre pays un Etat de droit.

Bien au contraire, il a mis en place un système politique caractérisé par la privation des libertés d'expression, de presse, de circulation et de manifestation politique de l’opposition.

C'est dans la logique de cette pratique qu'avait été organisée la mascarade électorale du 23 janvier 2011 financée à plus de 80% par l'Union Européenne, un  scrutin suite auquel toutes les malversations opérées ont permis a  BOZIZE et sa famille forte de 8 personnes de s'installer à l'Assemblée nationale avec plus de 90% de députés issus de son parti le KNK, écartant de facto l’opposition politique, instance pouvant faire valoir une crédibilité politique en RCA.

Au vu des faits et actes contraires à la démocratie et à la consolidation de la paix posés par le général François BOZIZE depuis 2005, le CAD demande aux partenaires bilatéraux de la République Centrafricaine de ne point cautionner ni soutenir les pratiques anti-démocratiques présenté au nom de tout le peuple Centrafricain par un gouvernement issu d’une élection contestée.

Compte tenu des graves manquements et manœuvres délibérément frauduleuses ayant débouché sur le hold-up enregistré lors des dernières consultations électorales, le CAD exige :

1-      l'annulation pure et simple des dernières consultations qualifiées par le rapport de la mission des experts électoraux de l’UE comme « sujettes à caution » et leur reprise dans un délai raisonnable ;

2-      la révision des textes fondamentaux qui régiront dans l’avenir l'organisation d'élections présidentielles, législatives et municipales en République Centrafricaine selon les normes techniques modernes actuellement en vigueur dans d’autres parties du monde, par une commission électorale constituée de façon réellement paritaire ;

3-      la relance et la réalisation du processus DDR par une structure plus neutre que l’actuel comité de pilotage dont l’inefficacité patente ne permet pas de parvenir au désarmement effectif attendu dans le pays depuis si longtemps ;

4-      la mise en place d'un mécanisme de dialogue politique avec l'opposition politique pour une  sortie de crise sur la base révisée de la feuille de route édictée par le DPI ;

Le CAD condamne avec fermeté tous les actes de violences qui ont eu lieu ces derniers temps en République Centrafricaine notamment la crise inter communautaire née de l’assassinat de deux petits garçons, les attaques par les groupes rebelles armés et par la LRA.

Le CAD rend responsable le Président de la République, Chef de l’Etat et Ministre de la Défense, le général François BOZIZE, de tous ces actes de violences et demande solennellement aux partenaires de la RCA de ne lancer aucune consultation engageant l'avenir de la République  Centrafricaine sans la satisfaction des exigences sus mentionnées.

Fait à Paris, le 12 juin 2011

 

 Médard  POLISSE-BEBE 

Secrétaire Général du CAD

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique