Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 06:18




Selon la MICOPAX, le 2 décembre,  l’APRD aurait renforcé ses positions dans la région de Kaga-Bandoro (chef lieu de la Préfecture de la Nana-Gribizi) suite à la présence massive de rebelles du FPR  du général tchadien Baba Laddè dans le secteur de Dékoa. Ce chef rebelle avait été piégé en octobre dernier par Jean Francis Bozizé ministre délégué à la défense de son père  et le général Jules Bernard Ouandé ministre de la sécurité publique et livré aux autorités de N’djaména selon toute vraisemblance. On ignore son sort depuis lors.

Toujours selon nos informations d’une source proche de la MICOPAX ayant requis l’anonymat, les Angolais ne devraient pas en fin de compte, assurer la relève du contingent gabonais en mars prochain et  ne fourniront pas non plus le contingent de policiers prévus. Cela n'est pas pour arranger les choses sécuritaires.

Le 3 décembre, un accrochage aurait eu lieu dans le secteur de  la localité de Ouandago entre les FACA et le FPR. Suite à l’attaque de Ndélé par la CPJP le 26 novembre dernier, l’état major des Faca a non seulement dépêché au moins 140 soldats dans cette ville mais également envoyé deux détachements en direction des axes Boguila - Markounda et Kaga-Bandoro – Kabo – Sido en prévision d’un éventuel déclenchement d’hostilités par l’APRD et le FDPC. Les FACA ne peuvent pas circuler librement entre Kabo et Sido.

Trois dossiers sécuritaires demeurent à ce jour non résolus. On se demande même si le pouvoir de Bangui a envie de les régler ou s’il n’en n’est pas plutôt incapable. Il s’agit des conflits intercommunautaires dans la région de Birao et Ndélé entre les Goulas de l’UFDR, les Karas de l’UMDR et les Roungas de la CPJP. Bozizé préfère même les attiser. Le second dossier est celui des éléments du FPR du général Baba Laddè qui écument toujours la zone de Kaga-Bandoro, Kabo et Sido. Enfin le problème du FDPC de Miskine menacé de scission car des divisions apparaissent en son sein au sujet de ses combattants dont une liste partielle de quelques-uns est déjà remise au DDR tandis que d’autres éléments continuent se tenir en dehors du processus de désarmement. C’est même dans  les locaux de l’OCRB de Bangui que dans les locaux de l’OCRB les éléments du FDPC d’Abdoulaye Miskine, le commandant Moustapha Hassan et le capitaine Abakar Mahamat, emprisonnés depuis le 15 septembre auraient été exécutés Le 30 novembre 2009, du FDPC.

 Si ces trois dossiers ne sont pas réglés par le pouvoir de Bozizé, il est quasiment impossible d’envisager un programme DDR cohérent et efficace. Par ailleurs en s'obstinant à refuser de remettre au BONUCA l'enveloppe des cinq milliards de F CFA de la CEMAC prévue pour le DDR, Bozizé montre également clairement son refus de voir le DDR aboutir au désarmement des rebelles et à la pacification du pays avant les élections de 2010. On ne voit pas comment des élections peuvent se dérouler sereinement alors que l'inécurité continue de régner sur une bonne partie du territoire et que des villes sont attaquées et occupées pas des hommes armés qui enlèvent des travailleurs humanitaires.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique