Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 11:13

 

 

 

 

Bozizé KNK

 

12022011malonga

 

cour const RCA

 

Tiangaye

 

Bangui, 3 août (C.A.P) - La Cour constitutionnelle de la République centrafricaine vient de rejeter la requête introduite par Me Nicolas TIANGAYE au sujet du non respect de la loi par le député François BOZIZE qui a continué tranquillement à cumuler ses fonctions de président de la République avec celles de député du 4è arromdissement de la ville de Bangui.

 

Cette Cour constitutionnelle dont les membres ont la particularité d'être entièrement à la solde du président François BOZIZE ne pouvait que donner une telle suite à la requête de Me TIANGAYE qui était pourtant très solide car juridiquement bien argumenté.

 

La Cour qui a fait preuve d'une célérité inhabituelle et suspecte a hâtivement décidé de tenir son audience dans cette affaire ce jour mercredi 3 août alors que le moire en duplique de Me TIANGAYE n'a été déposé que vendredi matin dernier. Elle se contente de "rejeter" la requête de Me TIANGAYE comme "non fondée" sans fournir quelque argument juridique que ce soit à l'appui de son avis. Il ne pouvait en être autrement connaissant le degré d'aplatissement des membres de ladite Cour qui est sans doute l'institution la plus corrompue de la RCA à l'heure actuelle avec BOZIZE.

 

Marcel MALONGA son président, un parent du président François BOZIZE qui a tout fait pour assurerson hold-up à la dernière élection présidentielle du 23 janvier 2011, a reçu la bagatelle de 500 millions de F CFA 762.000 euros qu'il est venu récemment en France tenter vainement de verser sur son compte bancaire. Les autres membres de la Cour constitutionnelle s'en sont tirés eux, avec d'aussi rondelettes sommes d'argent qui leur ont permis pour certains de réaliser quelques projets immobiliers actuellement à Bangui. C'est vraiment honteux pour l'image de la RCA quand on sait que sous d'autres cieux, les Cours constitutionnelles font preuve de courage et de hardiesse pour dire le droit et sonner le tocsin à certains dictateurs.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique